8/10

Team Medical Dragon

Un seinen médical émettant une critique acerbe sur le milieu hospitalier nippon, c'est tout le défi de Team Medical Dragon !

Ryutaro Asada est un chirurgien de génie ayant travaillé dans les conditions les plus difficiles : ancien chef d'une équipe médicale faisant partie d'une ONG, Ryutaro est habitué à opérer, malgré le manque d'équipements et de médicaments, dans des régions du monde ravagées par des conflits armés. Cette expérience lui a permis d'acquérir une habileté chirurgicale hors du commun qui lui permet de réussir des opérations que peu de ses confrères auraient tentées. De retour au Japon, alors qu'il mène une vie paisible, il reçoit la visite d'Akira Kato, une jeune chirurgienne qui rêve d'être promue professeure en réalisant une opération du coeur extrêmement difficile : l'opération Batista. Selon Akira Kato, seule une équipe dirigée par Ryutaro serait capable de réussir un tel acte chirurgical. Malgré leurs divergences philosophiques sur la médecine, elle arrive à convaincre Ryutaro en lui promettant de pouvoir choisir sa propre équipe. L'arrivée de Ryutaro va bouleverser l'hôpital très conservateur où les luttes de pouvoir sont incessantes et où le premier souci des docteurs n'est que de protéger leur carrière.

Team Medical Dragon
Team Medical Dragon
Depuis la déferlante médicale qui avait suivi l'arrivée de Blackjack avec des titres aussi divers que Ray, Kirihito, Say Hello to Blackjack ou Dr Kotô les éditeurs français étaient en attente de nous sortir la perle programmée sous le nom de Team Medical Dragon. Car celle-ci à la différence de certaines autres vaut son pesant de cacahouètes. L'univers concurrentiel des chirurgiens y est décrit sans vergogne. A l'exception d'un héros aux réactions imprévisibles, les médecins apparaissent comme de sombres calculateurs, imbus de leur personnalité et avide de succès pour faire avancer leur carrière. Dès cet instant, le patient prend moins d'importance que la maladie. Et cet univers devient terne, déshumanisé. Reste la lumière apportée par Ryutaro dont le talent et la personnalité pourraient contribuer à faire changer les mentalités... Rien n'est moins sûr car l'establishment veut sa peau à tout prix, sa réputation incontrôlable étant une gêne pour les hauts gradés. Alors, lorsqu'une opération « Mission Impossible » se profile, le voici -lui ainsi que toute son équipe- soumis à une obligation de perfection. Et s'il peut compter sur l'appui du Dr Kato, de nombreuses menaces internes déguisées sous forme de rapports de force pleins de sous-entendus ne tardent pas à exploser...

La guerre entre les services de l'hôpital se déroule sur un rythme entraînant avec des fins de chapitres en cliffhanger lançant constamment l'intrigue vers l'avant. Même si une dose de sentimentalisme gnagnan peut parfois s'y glisser étrangement, le lecteur est happé par cette histoire où les amis d'un jour peuvent se révéler les ennemis du lendemain. La réelle personnalité du protagoniste se cache derrière un masque d'insouciance qui contraste tellement avec celle d'un narrateur dévoré par ses craintes. Graphiquement, les personnages sont élancés et travaillés avec des silhouettes presque découpés au scalpel. Le remplissage et le découpage sont à la hauteur de l'intrigue et donnent envie de se plonger dans cette lecture.

A la manière de Say Hello to Black Jack, Team Medical Dragon est une satire déguisée du milieu hospitalier nippon. Mais sans nous abreuver de chiffres et de statistiques, il arrive à se montrer divertissant et absolument insoutenable au niveau du suspense.

A propos de l'auteur

3 commentaires

  • Anonyme

    14/04/2009 à 13h08

    Répondre

    J'avais lu le premier tome et n'avais pas été du tout séduit, je préfère le côté plus consensuel de Koto(un Tenma plus sûr de lui).La personnalité du perso principal à un côté House sympa mais c'est très immature et potache en mon souvenir . Mais je n'ai lu que le premier

  • juro

    14/04/2009 à 16h28

    Répondre

    Idem que toi, le début ne m'avait pas convaincu mais la suite donne plus d'épaisseur à l'ensemble et lorsque les rapports entre les différents personnages sont bien installés (à peu près à la moitié du 4e volume), on possède une vue d'ensemble qui laisse beaucoup d'espoir pour la suite et qui se concrétise avec lé début de l'opération Batista. A mon sens, cela mérite que tu y rejettes un oeil...

  • Anonyme

    15/04/2009 à 09h16

    Répondre

    Bon, ok, je le remet sur ma liste

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques