7/10

Terra Formars T.2

An 2619. 20 ans après l'échec sanglant de la mission "Bugs 2". Quelque part en Thaïlande, Akari Hizamaru participe à des combats à mort clandestins pour payer l'opération de son amie d'enfance, atteinte d'un virus étranger. Ses capacités physiques surhumaines attirent à lui deux représentants de l'U-Nasa, venus l'enrôler… Sa mission : les aider à trouver sur Mars l'agent pathogène à l'origine du mal de son amie et de plus en plus d'humains. Dans ce but, le commandant Komachi, survivant de "Bugs 2", a bien l'intention de se constituer une équipe de mutants pour affronter une nouvelle fois les cafards humanoïdes !


Attaque furtive.

Aussi étonnant que ça puisse paraître, ce deuxième volume de Terra Formars se passe principalement sur Terre et on ne voit pas plus de cafards que ça (pas avant la fin en tout cas). On passe énormément de temps sur le background des membres de la nouvelle équipe et en particulier sur un, Akari. Komachi a encore plus la classe que dans le premier volume et semble vraiment déterminé à broyer du cafard en mode barbare. Pour nous, c'est plutôt une bonne nouvelle mais les choses tournent court puisque des passagers inattendus se trouvent à bord du vaisseau qui emmène nos nouveaux héros sur Mars. C'est assez bizarre mais ce deuxième tome paraît vraiment poussif au début, la faute peut-être au changement complet d'équipe qui fait un peu rediffusion. Cependant, même si rentrer dedans est un peu dur, le lecteur qui sera toujours là vers le milieu (et à la fin !!!) du volume devrait en avoir pour son argent puisque les auteurs reviennent à ce qui avait fait le charme du premier : les cafards. 

On avance doucement mais pas sûrement du tout dans le monde de Terra Formars qui devient de plus en plus inquiétant. Les trahisons sont légion et on ne sait plus du tout qui croire. On en vient même à se demander si le véritable but de la terraformation de Mars était vraiment d'envoyer les humains y habiter...

A découvrir

Beelzebub T.13

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques