8/10

The Civilization Blaster T.1

Grosse nouveauté chez Kurokawa, The Civilization Blaster avait eu le droit à un petit livret preview lors de Japan Expo. L'heure est venue de passer ce premier volume au tribu- en zone de test !


J'aime le vert fluo.
Depuis la disparition de Mahiro Fuwa il y a un mois, son ami d'enfance Yoshino Tokigawa s'inquiète. A la recherche d'indices, il se rend sur la tombe de sa soeur quand une inconnue nommée Fräulein Yamamoto l'aborde et lui pose des questions sur son ami en utilisant des méthodes pour le moins violentes. C'est le moment que choisit Mahiro pour débarquer et le tirer de ce mauvais pas. Ce dernier s'est associé avec la plus puissante des sorcières : Hakaze Kusaribe. Pourquoi ? Il désire retrouver le meurtrier de sa soeur et Hakaze se débarrasser de celui qui l'a exilé sur une île déserte inconnue et indétectable (oui, elle est dans de beaux draps...). Le nouveau chef de son clan l'a muselée pour pouvoir réveiller un arbre destructeur ancestral capable de produire une magie offensive destructrice. Seul problème, il menace l'équilibre du monde et surtout, partout où les fruits de cet arbre apparaissent, une étrange maladie transformant tous les gens en fer se répand... Yoshino se retrouve malgré lui dans un monde où la magie et le réel se mélangent.

 

Autant le dire tout de suite, The Civlization Blaster est une très bonne surprise. Graphiquement très joli et très dynamique, le titre démarre en trombe. Pas une seule seconde de répit dans ce premier tome car l'action est continue. L'auteur, avec ses petites références shakespeariennes parsemées de-ci de-là, nous lance réellement dans une guerre déjà bien avancée et dont les principaux acteurs sont pour le moins tenaces ! La sorcière Hakaze Kusaribe (qui n'a pas de culotte, elle le répète au moins 3 fois...) semble avoir dans sa manche, plusieurs atouts de choix et malgré son apparence, elle semble mériter son titre de sorcière la plus puissante du monde (bon après, elle a l'air un peu bébête puisqu'elle s'est faite enfermer dans un tonneaux...). Le monde mis en place semble suffisamment intéressant pour que l'on puisse avoir une série de qualité et l'on devait voir de plus en plus d'utilisations intéressantes de la magie dans les prochains tomes. Quoi qu'il arrive, Kurokawa a fait une très bonne acquisition avec ce nouveau shônen.

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques