8.5/10

The Civilization Blaster T.2

Mahiro et Yoshino rentrent dans le vif du sujet et vont à la rencontre de Samon pour empêcher la résurrection de l'arbre de la destruction.


Ce regard tordu...
Après leur combat contre Natsumura, Mahiro et Yoshino ont rencontré Junichiro qui a l'air d'en savoir un peu plus sur la princesse. Samon l'a appelé en tant qu'élément neutre du clan (Junichiro est incapable de pratiquer la magie) pour lui montrer l'état de la princesse. Cette dernière serait... morte sur l'île où elle avait été emmenée. Comment est-ce possible puisqu'elle parle avec nos deux héros en permanence via sa poupée ? C'est leur rencontre avec Samon qui répondra à cette question. L'armée s'est mise en route et elle attaque les sorciers qui essayent de ressusciter l'arbre de la destruction. La barrière est sur le point de lâcher et Mahiro trahit la princesse (qu'il juge inutile) pour rallier Samon si ce dernier lui amène l'assassin de sa soeur. Entre paradoxe, magie et thriller haletant, ce deuxième volume de Zetsuen no Tempest bascule dans le drame shakespearien le plus complet !

Aucune perte de rythme dans ce nouvel opus. Tout va toujours aussi vite : la résurrection de l'arbre de la destruction est presque terminée et l'histoire prend un tournant décisif lors de la révélation de Samon sur l'état de la princesse Hakaze. Le manga enchaine les références aux oeuvres de Shakespeare (de Hamlet en passant justement par La Tempête, référence qui prend maintenant tout son sens). Le personnage de Mahiro est véritablement torturé et on en apprend un peu plus sur la relation qui le liait à sa petite "soeur". Il ne fléchira pas et ne reculera devant rien pour régler son compte à celui qui l'a tué, ce qui ne devrait plus tarder d'après la tournure qu'ont pris les événements en fin de tome. De l'action à couper le souffle et un cliffhanger de fin de volume (l'accroche finale) horrible... Vite... La suite !

Partager cet article
A voir

Hotel

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques