6.5/10

To Love Darkness T.4


La nouvelle prof a des airs d'Ombre !
Suite à un dysfonctionnement d'une invention de Lala, Rito et Ombre se retrouvent collés par la main... Ombre est bien obligée de rester chez les Yuki en attendant que l'effet prenne fin (bon, en premier lieu, elle pense quand même à scier les mains qui sont liées !). Comme on aurait pu l'imaginer, cette situation entraîne de nombreuses péripéties : comment faire pour prendre une douche ou aller aux toilettes par exemple ? Cependant, une fois la nuit venue, Ombre commence à se confier à Rito et lui raconte son passé. Elle se trouve émue par la réaction du jeune garçon à son récit où elle lui parle notamment de celle qu'elle considérait (considère ?) comme sa mère, le docteur Tia. Hasard ou destin (c'est la même chose de toute façon), c'est cette même Tia qui remplace le professeur principal (son lumbago le ferait de plus en plus souffrir...) de Rito et de son harem en formation le jour suivant !

Les fans de la série connaissent son fond de commerce : les petites culottes. Comme la série est passée dans un magasine plus adulte, le tout a évolué et les auteurs se permettent des scènes très très osées (avec pas mal de nudité, oui oui). Bon après, il y a des passages qui restent vraiment très plaisants à lire comme le flashback d'Ombre qui nous apprend son vrai nom (que tout fan de Black Cat connaît déjà en fait). On regrettera donc presque que les auteurs ne s'attardent pas plus sur ce genre de chapitres plutôt que de nous mettre des scènes ecchi toutes les quatre pages. L'arrivée de Tia est aussi un point plutôt positif pour le scénario : déjà, sa poitrine est plus gro- hum non, je veux dire... elle a déjà un lien avec toute la clique mais surtout, elle pourrait faire évoluer un personnage que l'on pensait un peu bloqué dans son rôle de tueuse sans émotions.

La suite s'annonce assez excitante avec la lutte entre Tia et son ancienne collègue qui contrôle Mea. Les deux scientifiques se connaissent mais ont des idées radicalement différentes en ce qui concerne l'utilisation des "armes". Est-ce que le tout va se régler par la force ou de manière un peu plus subtile ? C'est ce qu'on verra dans les prochains tomes !

Au final, les fans de la série y trouveront sans aucun doute leur compte et ceux qui ne connaissent pas et qui cherchent quelque chose d'assez léger et qui ressemble à Rosario + Vampire devraient aussi trouver chaussure à leur pied. Les deux séries se ressemblent et ont même évolué plus ou moins de la même manière en passant dans le Jump Square pour leur prépublication. Avec des chapitres assez longs et plutôt bien rythmés, la série se lit bien donc c'est à tenter !

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques