4/10

Tokyo Tribe 2 - le manga

Tout le monde connaît les petits stickers "vu à la télé" qui ont fleuri un peu partout dans les magasins il y a quelques années, et qui ont tendance à disparaître. Et bien ce n'est pas un de ces stickers qui trône sur mon exemplaire de Tokyo Tribe 2, mais un sticker "Approuvé par Mangas, la chaîne de vos héros préférés". Le concept est nouveau, à croire que maintenant, une chaîne de télé qui diffuse presque uniquement le catalogue (déjà bien rentabilisé) d'anime de AB est une bonne référence en matière de manga...

Tokyo Tribe 2
Tokyo Tribe 2
Dire que l'ensemble s'annonçait mal à la seule vue de cet autocollant aurait été un peu violent et réducteur. Et pourtant, c'est vrai ! Car sous la pastille on découvre une couverture plutôt... laide. Problèmes de perspective, visages fort peu typés asiatiques, absence de détails qui saute aux yeux et aplats de couleurs fades sont de la partie. Une entrée en la matière un peu faible, mais le chroniqueur avisé ne juge pas un livre à sa couverture, et espère que ce style alternatif réserve de bonnes surprises dans le manga. Et il espère en vain dans ce cas précis, mais nous y reviendrons un peu plus tard.

Tokyo Tribe 2 (pourquoi 2 d'ailleurs ?) narre la vie dans un Tokyo en tout point semblable à celui qui nous est décrit ici et là dans les mangas, où des bandes se font la guerre. Mais là où ce manga diffère des choses comme Sanctuary, c'est qu'ici, tout le monde est âgé de moins de 20 ans, et que les seules personnes plus agées sont des hommes de mains, sans responsabilité, des subalternes à la vie terne.
Parmi ces tribus, on trouve les SARU, dont le chef semble avoir eu une liaison plus complexe que la simple rivalité avec son homologue des WU-RONZ.

Passons rapidement sur l'histoire, à la fois banale et beaucoup trop tirée par les cheveux. On voit mal qui peut croire à cette histoire de jeunes à peine pubères qui font régner la terreur (ou pas) dans les rues de Tokyo. Sans compter que le concept du gang tout blanc (une bande de potes qui ne fait rien de mal) qui affronte le gang tout noir (des gros méchants qui tuent, pillent, violent et vendent de la drogue) est assez difficile à avaler. Non vraiment, ce qu'on retiendra de ce manga, ce n'est pas son histoire, bien que celle-ci soit parfois assez comique (bien qu'involontairement). Ce que l'on retiendra surtout, ce sont les dessins et les dialogues.

Les dessins, nous les avons déjà évoqué, et nous en reparlerons à la fin (toujours le meilleur pour la fin). Les dialogues se font remarquer de la même manière que les graphismes : par leur potentiel nanar. Personne ne s'étonnera de voir tous ces personnages arpentant les rues de la capitale japonaise en arborant fièrement des pantalons de jogging, des doudounes et des T-Shirt XXXXL s'exprimer dans un français fort poli, à peine vulgaire. Quoi de plus normal en fait ? Ce sont tous des amis, de vieilles connaissances ! L'occupation des héros et leur look évoquent un langage beaucoup plus fleuri. En lieu et place, on a droit à du registre familier, sans plus. On est loin du registre soutenu qui fait la grandeur et la puissance de certains yakuzas, ou de la violence qui peut se dégager de mots très classiques mais lourds de sous-entendus. On stagne dans un niveau très bon enfant, très politiquement correct.

Mais ces dialogues étiolés n'arrivent pas à la cheville des dessins, qui sont pour le moins originaux. Les travers repérés sur la couverture sont présents tout au long du volume. La pauvreté du style, le peu de détails, le peu de maîtrise de la perspective, tous ces aspects passent au second plan lorsque l'on s'intéresse aux personnages. Les nez sont épatés, les cheveux crépus ou rasé, les coupes affros sont de la partie. Ajoutez à cela le style vestimentaire et vous aurez la parfaite description d'un manga se déroulant non pas à Tokyo, mais dans n'importe quel quartier chaud des Etats-Unis (avec un bonne couche de clichés bien entendu). La pilule est dure à avaler.

La somme de toutes ces maladresses amène ce manga au niveau d'une mauvaise fan fiction. Et pourtant, il semble avoir eu un succès certain au Japon. Le pays du Soleil Levant nous réserve décidément encore bien des surprises.

A découvrir

Abara

Partager cet article
A voir

Breath Effect

A propos de l'auteur

    8 commentaires

    • Anonyme

      23/04/2007 à 15h27

      Répondre

      "Personne ne s'étonnera de voir tous ces personnages arpentant les rues de la capitale japonaise en arborant fièrement des pantalons de jogging, des doudounes et des T-Shirt XXXXL s'exprimer dans un français fort poli, à peine vulgaire."

      C'est du 2nd degrés ?

      non parceque regarder un animé japonais en VF c'est ... regardez la version Jap , la vostfr , c'est loin d'etre "fort poli, à peine vulgaire" et vous comprendrez pourquoi cet animé à eu du succés :/

    • Kei

      23/04/2007 à 19h41

      Répondre

      J'ai lu le manga en VF.

      LU pas VU.

      Ce n'est pas demain qu'on me prendra en train de regarder volontairement des anime en VF

    • Anonyme

      10/05/2007 à 14h03

      Répondre

      Tokyo Tribe 2 (pourquoi 2 d'ailleurs ?)

      Parce que l'univers dépeint vient de son one-shot Tokyo Tribe (et accessoirement de son born2die qui se retrouve justement inséré dans Tokyo Tribe 2)... .

      Ce qui est flagrant c'est que la chronique reflète une lecture du premier (du second peut-être à la limite) tome et non pas des 12 volumes parus au Japon (ceci dit je ne vais reprocher à des Français de ne pas suivre les parutions en Japonais; Ce n'est qu'un constat ); Mais ça semble plus que léger pour "juger" une oeuvre.

      Il est clair que les débuts du manga souffre d'un manque de maitrise graphique au niveau des perspectives et que certaines planches, largement en dessous, souffrent d'un manque de soin évident; Mais les défauts sont gommés au fil des tomes et le style graphique de "Santa" muri, on y voit la construction graphique et narrative du mangaka (il suffit de voir la partie totalement dessinée en vue subjective dans le tome 12 qui démontre une bonne maitrise et un sens de la mise en scène qui laisse auguré un bel avenir à ce mangaka). La mise en scène devient d'ailleurs très vite un bon point du manga, empruntant des techniques au cinema, Santa se permet des points de vue de plus en plus ambitieux.

      Kei semble regretter de ne pas voir en Tokyo Tribe 2 un décalque de Heat ou Sanctuary, j'y verrai plutôt une bon point (les uvres de jeunes mangaka souffrant, selon moi, justement trop de cette inspiration resucée au monde du manga) car on a droit dans Tokyo Tribe 2 à la construction d'un univers, d'un Tokyo, emprunté à un fantasme américanisé de "hood" et de guerre des gangs qui a au moins le mérite de changer des énièmes histoires de bastons de lycéens Jap' ... . Un Tokyo plein de clin d'il pour ceux qui les voient (Santa joue avec l'architecture des lieux comme avec les noms des quartiers ou des magasins), clin d'il qu'on retrouve dans les personnages (on identifie bon nombre d'inspiration sur des rappers US de snoop à biggie en passant par Raekwon), Santa s'amuse à détourner le Japon au travers du prisme de son imagination (ce qui a aussi le mérite de changer des énièmes décors retouché à base photos, technique fleurissante dans bon nombre de manga).

      L'histoire elle même, qui ne paye pas de mine au début, va évoluer et prendre de nouveaux aspects: rivalité amoureuses, fraternité, amitié trahie et transcendée ou simple rivalité de pouvoir.
      On peut quand même trouvé que certaines scènes "hot" étaient dispensables mais dans un sens elle contribue à la construction de cet univers fantasmé (à la fois imbriqué dans la réalité et totalement irréel) ou il fait bon régner le sexe et la violence.

      Bon nombre de lecteurs de manga ne vont pas entrer dans le schéma très peu classique et original de l'univers et de l'histoire.

      un bon petit 6/10 sur l'ensemble des 12 volumes parus, dont on pourrai dire qu'ils vont en s'améliorant à chaque tome et laisse présager une belle carrière à Mr Santa Inoue.

    • Kei

      10/05/2007 à 15h55

      Répondre

      Je n'ai lu que le premier volume. Il faut dire que sur Krinein, on s'occupe d'abord de ce qui sort en france, et comme notre temps n'est pas très extensible, on s'y limite bien souvent

      Pour tout ce qui est références, je dois bien dire que je suis passé largement à coté. Merci pour toutes ces précisions. Mais si elles sont pertinentes pour un lecteur japonais ou très au fait du japon, pour un lecteur français moyen (moi en l'occurence) elle sont invisibles.

      Je voudrais d'ailleurs rebondir sur ce point à propos de la critique de la critique. Je comprend votre point de vue qui consiste à dire qu'il faut attendre d'avoir tout lu pour critiquer. Je passe rapidement sur le fait que ce genre d'argument n'est jamais énoncé pour une série appréciée, mais uniquement pour celles qui se font descendre, ça n'est pas la peine d'en parler ici. Ce qui est plus important, c'est que vous compreniez notre position. Nous recevons des mangas, ou nous achetons des mangas, et nous en faisons des critiques. Vous pensez bien que dans le cas des séries que l'on aime pas, on ne va pas aller tout acheter et lire pour ensuite en dire du mal. Ce serait un comportement certes logiques, mais totalement masochiste. Dans le cas présent, j'ai détesté le premier tome. Fallait-il que je lise tous les autres volumes et m'ennuier à mourir en le faisant ? Fallait-il que j'attende quelques années que toute l'édition française soit terminée pour en parler ? (simple question de rhétorique, vous avez compris ce que je veux dire)

      Pour tous les autres point que vous soulevez, c'est juste un avis, le votre comme le mien. Je comprend tout a fait que vous trouviez tokyo tribe frais et original. C'est juste que pour moi, cela sonne faux. Mais encore une fois, n'étant jamais allé au japon, je suis très mal placé pour parler. Cependant, je donne un avis développé. Après, ce que je dis n'est pas parole d'évangile et vous avez le droit de ne pas être d'accord. Un avis en vaux bien un autre, du moment qu'il est développé.

      En tout cas j'ai beaucoup apprécié une telle réponse construite qui apporte un autre regard sur ce manga.

    • Anonyme

      10/05/2007 à 16h39

      Répondre

      Kei a dit :
      Je voudrais d'ailleurs rebondir sur ce point à propos de la critique de la critique.


      Je n'ai pas voulu critiquer l'avis donné en lui même (les défauts soulevés étant justifiés) mais simplement appuyer sur le fait que si la critique reflète totalement le premier (voir les premiers) tome(s); je pense sincèrement que ce n'est pas le cas pour la suite de la série (et surtout les derniers volumes parus); Ceci dit si on déteste le début peu de chance d'entrer dans l'histoire par la suite (il est clair qu'il vaut donc mieux dépenser sur des séries qu'on apprécie).

      Ceci dit il est clair que nous ne sommes pas en face d'un chef d'uvre, mais pour ceux qui arrivent à entrer dans l'univers ça reste divertissant et frais.

      PS:
      Ayant eu la chance d'être au Japon au moment de la déferlante Tokyo Tribe: un petit mot pour expliquer la success story du manga (de l'anime et une tonne de goodies en tout genre c'est d'ailleurs rigolo de voir des ados avec des t-shirt Saru dans la rue) sur l'archipel: c'est justement ce qui apparait comme "des portes ouvertes enfoncées" et de gros "clichés" qui là bas ont été considérées comme des idées un peu novatrices (surtout dans le monde du manga et de la japanim'), les histoires de gangsta sauce hiphop n'y ayant pas encore été trop usé. Là-bas c'est exotique tout comme le manga l'est ici.

    • Anonyme

      27/07/2007 à 21h59

      Répondre

      bah, je rejoindrai un truc dit un peu plus haut : la critique est très surement vraie pour la version française.....la version originale est de la simple bombe (que l'on parle du dessin animé ou de la bd)

    • Anonyme

      06/05/2009 à 03h21

      Répondre

      un anime que j'ai trouvé tres bien, original dans l'histoire et les dessins un bon seinen. PS ATTENTION si vous achetez les dvds édités par beez, le generique est en français et l'épisode 1 est censuré!!!! heureusement le générique original ce trouve dans les bonus du 2eme dvd et l'épisode 1 non censuré dans les bonus du 1er dvd, je pense qu'il était imporant de faire cette remarque 

    • Anonyme

      19/07/2010 à 12h20

      Répondre

      je l'ai trouver terrible moi l'animée tokyo trybe 2 j'ai pas lu le manga mais l'animée vostfr sans les sensure c'est de la bombe et c'est originale dans ce style gang baston de rue j'ai pas vu d'otre manga animée pareil apart grapple bakki mais la c'est autre chose. caliter image rien a dire quand tu le voi en HD les baggards sont assez realiste malgrés que dans certaine scene il ont grossi un peu ltruc mais sinon c'est pas derangeant lles perso sont attachant les scene de viol/meurtre sont bien faite e seul truc qui ete domage c'est que c'etais trop court je méttrer un 8/10 pask je me suis pas ennuiyer. c'est sur que a tokyo c'est pas comme sa mais moi sa me derange pas que se soi pas realiste dans ce sens

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

    Rubriques