6.5/10

Touch, Théo ou la batte de la victoire - Film 04

On n'arrête pas en cours de route une histoire qui marche. Les aventures de Debbie et Théo avaient été conclues par le grand Mitsuru Adachi au bout de 26 tomes mais qu'à cela ne tienne, on peut toujours les continuer sous une forme animée. Sorti 10 ans après le numéro 3, ce quatrième film se devait de trancher avec les 3 précédents, une nouvelle équipe ayant été chargée de le réaliser et Mitsuru Adachi n'étant plus maître du scénario. Mais ce changement n'est visible que sur le papier puisque le quatrième film de Touch, Théo ou la batte de la victoire n'est aucunement différent des précédents.

On retrouve Théo et Debbie trois ans après le fameux match qui les avait emmenés au Koshien. Les deux amis sont désormais étudiants dans une université différente et ont des activités opposées, Debbie étant championne de GRS tandis que Théo a arrêté le baseball. Les deux jouent toujours leur cache-cache amoureux jusqu'à ce que Kaori, une séduisante étudiante, ne s'amourache de Théo.

Comme peut l'indiquer ce résumé, ce Touch là est essentiellement tourné autour des histoires d'amour du quatuor Théo / Debbie / Kaori / Nita. Les fans de romance vont être ravis, les amateurs de baseball beaucoup moins. En effet, le sport est largement mis de côté et l'on se demande où se trouve encore la batte de la victoire puisqu'on ne voit que les anciens rivaux de Théo s'adonner à leur activité préférée. Sans scène d'action, le rythme est de suite plus lent mais pas moins captivant, s'adaptant juste à la narration d'une histoire d'amour. Seulement, cette romance en elle-même n'est pas des plus intéressantes et possède une fin trop convenue. Comme toujours il faudra m'expliquer ce vient faire la chanson en plein milieu puisqu'elle coupe toujours autant le film.

Aucun changement n'est à constater au niveau de l'animation ou du chara-design si ce n'est les couleurs un peu plus claires. La nouvelle équipe a fait du bon boulot puisqu'elle a réussi à inscrire ce film dans la parfaite continuité des précédents. Toutefois, un peu d'évolution n'aurait sûrement pas fait de mal après une décennie. Les scènes de sport étant limitées, il faut tout de même signaler que le travail devait déjà être moins compliqué au niveau de la fluidité des mouvements. Le DVD proposé par IDP est toujours aussi beau mais toujours aussi vide. Le fait de proposer le choix entre le japonais et le français (les deux aussi bons) est le seul plus en termes de qualité.

Davantage porté sur la romance et délaissant le baseball, la quatrième film de Touch marque une évolution évidente en terme de genre puisqu'on quitte les sphères du shônen sportif. Aucun changement majeur n'est à signaler et cela fait toujours plaisir de retrouver Théo et Debbie. On leur souhaite juste de renouer avec le baseball pour le cinquième film.

A découvrir

Eagle

Partager cet article
A voir

Meru Puri

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques