Les Trésors de Hojo - un joli coup signé Ki-oon

Sous ce label qui peut paraître un peu prétentieux se cachent cinq titres de l’auteur du désormais culte City Hunter : Le Cadeau de l’ange, La Mélodie de Jenny, Le Temps des cerisiers, Rash!!, Sous un Rayon de soleil. Oeuvres de jeunesse, ont-elles perdu tout leur intérêt ? Ce n’est pas si sûr…

Sur Krinein, on vous a déjà parlé en détails de quatre de ces cinq titres en détail, à savoir : Rash!!, Sous un Rayon de soleil, La Mélodie de Jenny et Le Cadeau de l'ange. Cet article n'aura donc pas pour but de refaire une critique de chacun de ces titres mais plutôt de parler de leurs liens. Ki-oon ne les a pas regroupé sous la même collection pour rien (ils sont malins mine de rien !). Ces cinq oeuvres représentent la jeunesse de celui qui aura fait rire et pleurer toute une génération avec Ryo Saeba et sa coéquipière de choc Kaori. 


On ne retrouve peut-être pas les enquêtes tragicomiques de City Hunter dans les Trésors de Hojo mais la qualité d'écriture de l'auteur tape à l'oeil immédiatement. On le voit en particulier dans les trois oneshots qui contiennent des nouvelles (Rash!! et Sous un Rayon de soleil sont des mini-séries en 2 et 3 tomes). Le mangaka possède un sens de la découpe exceptionnel qui le rend capable de dessiner n'importe quelle scène avec une fluidité exemplaire. Scènes d'action, poursuite, moments tristes ou situations cocasses, il y a de tout dans la batterie de nouvelles de Tsukasa Hojo (même si ce n'est plus à prouver).

Même si on le connaît surtout dans un univers très réaliste, l'auteur aime bien le surnaturel aussi mais attention, à petites doses seulement. On le voit notamment dans Sous un Rayon de soleil avec la jeune fille qui peut parler aux plantes mais aussi dans la transformation en chat que l'on peut voir dans Le Cadeau de l'ange. Les exemples ne manquent pas et on remarque que les pouvoirs ont souvent été amenés par un drame ou du moins ce sont des personnages qui ont été frappés par le malheur qui les possèdent. Doit-on y voir un message du mangaka comme quoi tout ce qui ne tue pas nous rend plus fort ? Probablement oui. Hojo tente de faire passer un message particulièrement positif via les expériences de ses personnages qui ont su se relever après une période difficile et qui en sont ressortis changés. 


Tsukasa Hojo est aussi bien connu pour son humour et il ressort bien même dans des histoires un peu plus sérieuses comme dans les nouvelles de La Mélodie de Jenny. Que ce soit Junpei ou les autres héros, tous trouveront le temps de faire un ou deux gags par-ci par-là. Evidemment, ils sont dosés juste comme il faut pour ne pas faire retomber la pression ou plutôt pour ne pas gâcher l'ambiance crée par l'auteur. On sent d'ailleurs que ce dernier possède une tendresse toute particulière pour ses personnages. Certains souffrent, d'autres non mais ce n'est jamais gratuit. Quelle que soit l'épreuve qu'il vit, le personnage est entouré d'espoir, un peu comme Kazuya dans Le Temps des Cerisiers.

Même si certaines nouvelles ont une construction très simple et très directe (Rash!! qui utilise son personnage principal comme pilier de l'histoire), le lecteur n'est jamais vraiment laissé avec une sensation de déjà-vu. Pourquoi ? Tout simplement parce que le mangaka parvient à introduire au moins un élément original à chaque fois. De plus, l'échantillon d'émotions dépeintes est très large et la capacité d'adaptation en ce qui concerne le style de récit de Tsukasa Hojo forcent le respect. Histoires d'amour, règlements de compte, simples contes, nouvelles aux allures de fables et mêmes allégories, lorsque vous en aurez terminé avec les Trésors de Hojo, vous ne pourrez plus le réduire à ce que l'on peut quand même considérer comme l'oeuvre de sa vie, City Hunter.


 

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques