A DECOUVRIR
8.5/10

Le Tunnel - "Ça va être tout noir..."


-Des crackers ? -Euh... non merci.
Dans ce nouveau volume consacré à Junji Ito, plusieurs histoires nous sont proposées. Voici un petit résumé des deux premières (pour vous donner une idée du type d'histoires qui vous attend dedans).

Mami va mourir, les médecins en sont sûrs. La jeune fille est persuadée de voir la mort rôder dans les couloirs de l'hôpital dans lequel elle séjourne. Cette mort qu'elle aperçoit fréquemment, n'est autre que Monsieur Mukoda, un patient qui intéresse les médecins car ses rêves semblent le transporter hors de l'espace et du temps…

Gorô est encore écolier lorsque sa mère meurt écrasée par un train en entrant dans un mystérieux tunnel à la sortie de sa ville. Alors qu'il s'évertue à dire que ce n'est pas un suicide, personne ne le croit. De nombreuses années plus tard, alors qu'il est devenu adulte, un phénomène mystérieux le ramène dans son village et voilà qu'il se dirige vers le fameux tunnel sauf que cette fois, le chemin de fer n'existe plus... L'exploration peut commencer.

Les bonnes choses ont toujours une fin... mais avec Junji Ito, il faut croire qu'on a le temps avant de la voir arriver. Tonkam continue d'éditer les titres du maître de l'horreur pour notre plus grand plaisir (un merci de plus, un merci de moins...). Ito ouvre avec une première histoire qui commence de manière assez bateau ("Docteur, mes rêves durent plusieurs jours...") mais au fur et à mesure, on a de plus en plus envie de voir ce qui va se passer quand les rêves du patient dureront plusieurs mois (ou même plusieurs années).

L'un des thèmes qui sous-tend le volume, c'est l'attraction. Ce sentiment indescriptible qui pousse une personne à aller vers un endroit/une autre personne va motiver Gorô à retourner maintes fois dans le tunnel où sa mère est morte dans la deuxième histoire. C'est aussi le cas pour le docteur dans la dernière histoire puisque c'est sa volonté de découvrir la vérité qui va le motiver à rester dans le village. D'ailleurs, les fans ne seront pas dépaysés car cette dernière histoire reste dans le style de l'auteur et réunit tous les éléments qui font son succès : un cadre mystérieux, des phénomènes mystérieux et un personnage lambda. 

Les deux autres histoires (celles dont je ne parle pas ici, il faut bien garder quelque chose de secret pour la lecture, voyons !) sont sensiblement dans la même veine que les trois autres. Entre le fantastique et l'horreur, mon coeur balance mais c'est ce mélange qui fait une des forces d'Ito et surtout, qui fait que nombre de lecteurs peuvent y trouver leur compte sans trop de problèmes. 

Du début à la fin, Junji Ito joue avec nos nerfs et le pire... c'est qu'on en redemande !!! 144 pages, c'est vraiment trop peu quand on atteint une telle qualité. Tiens pour la peine, je vais me relire les 800 pages de Tomié !  

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Rubriques