6.5/10

Usagi Yojimbo

Marre de lire des mangas sans originalité aux personnages et au scénario stéréotypés ? Dites bonjour à Usagi Yojimbo, un ouvrage qui pourrait satisfaire vos attentes. Distribuée par Paquet, une nouvelle maison d'édition, cette oeuvre se détache des sorties japonaises habituelles. Tout d'abord, ce n'est pas un manga dans le premier sens du terme. Bien que son auteur soit japonais et que l'histoire se déroule au Japon, Usagi Yojimbo a d'abord été publié aux Etats-Unis, ce qui en fait une oeuvre américaine. De plus, les humains sont remplacés par des animaux et on ne peut pas dire que cela soit chose courante chez les nippons. Cela dit, on ne reniera pas ses origines asiatiques de par son prix, de 3€95. La concurrence risque de se soucier d'un tel argument.

Usagi Yojimbo
Usagi Yojimbo
Usagi Yojimbo
raconte l'histoire de Miyamoto Usagi, un lapin samouraï. Son seigneur vient de mourir et il se retrouve rônin, errant de ville en ville. Sa vie est faite de rencontres, que ce soit celle d'honnêtes personnes qu'il va aider ou de brigands qu'il va trucider. Attention, Usagi est un expert en combat, conscient de la moindre chose et maniant le sabre mieux qui quiconque. Alors mieux vaut ne pas se retrouver face à lui. Finalement, il va se laisser entraîner au fur et à mesure dans une sombre histoire de rivalité seigneuriale entre le bon Noriyuki et le vil Hijiki. Autant dire que sa lame ne va pas être laissée au repos.

Rien de bien innovant au niveau du scénario de fond, relatant les guerres civiles du Japon au temps des samouraïs. Cela dit, son traitement n'a rien de commun avec ce que l'on peut lire ailleurs. Les personnages sont tous (ou presque) des animaux : lapins, renards, ours ou même rhinocéros, peu importe, d'autant plus que leur force ne provient pas de l'espèce. C'est plutôt innovant de voir un lapin samouraï mettre une raclée à un loup ninja. L'histoire est découpée en chapitres, plutôt indépendants les uns des autres mais suivant tout de même une trame générale et une chronologie. Mieux vaut lire le manga dans l'ordre pour tout comprendre.

Usagi Yojimbo est destiné à un public familial et se lit très facilement. Il y a plus de texte que dans un manga classique et cela a l'avantage de bien expliquer l'histoire. Tout est traité sur un ton humoristique et très second degré. Ce n'est pas une oeuvre comique mais divertissante. Cela dit, on peut regretter des passages répétitifs puisque chaque chapitre est plus ou moins basé sur le même principe avec un lapin imbattable qui écrase de toute façon n'importe quel adversaire. Dur de laisser place au suspense à partir de ce constat. Le dessin pourrait être amélioré, notamment dans les scènes de bataille où l'auteur préfère être caricatural en faisant grimacer tous les adversaires en train de mourir.

En dehors de ces quelques défauts, ce manga séduit par son ton décalé. Les animaux domestiques sont remplacés par des petits dinosaures en forme de brontosaures (l'auteur en met d'ailleurs partout). On peut même rencontrer Calvin et Hobbes ou une tortue ninja au détour d'une case. Autant dire que cela apporte beaucoup à l'ensemble.

Usagi Yojimbo est une oeuvre sympathique de par son ton et son originalité. Si les personnages n'avaient pas été des animaux, il est certain que cela n'aurait pas eu le même impact. Alors si vous appréciez les histoires de samouraï ou si vous voulez découvrir un manga différent, essayez-le. Pour 3€95 cela vaut le coup.

Partager cet article
A voir

AI Non-Stop !

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • shwarztein

    16/12/2006 à 18h45

    Répondre

    Usagi Yojimbo est une BD qui se laisse lire, les personnages sont assez attachants dans l'ensemble bien que caricaturaux. Le fait d'avoir des héros sous forme d'animaux est bien géré car correspondant au caractère des différents protagonistes, le problème de cette BD vient surtout des scènes de combat et de mouvement en général je pense ( à cet égard les dessins ont un style sympathique bien qu'unn peu trop lisse) : le dessinateur à beaucoup de mal à nous faire croire aux prouesses martiales de son héros dans les combats ou Usagi est contre plusieurs personnages et on se retrouve avec des scènes assez lourdes où l'on voit tous les méchants grimacer, et même si ces scènes sont sensées être comiques, elles sont trop baclées à mon avis pour l'être vraiment.
    Sinon les histoires sont intéressantes et marrantes avec de nombreuses références.
    Plus à classer dans le registre Bd que Manga par le style posé de l'auteur, cela reste une expérience intéressante à tenter bien que pas non plus indispensable.
    (peut-être à offrir à des enfants pourquoi pas)

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques