2/10

Vampire Hunter D - le manga

L'adaptation bête et méchante du film du même nom. Bête et méchante au point de reprendre un même scénario et de dégrader un chara design qui avait son charme...

Dans un univers riche où sur une Terre dévastée, l'humanité est revenue à un mode de vie quasi-médiéval. Les vampires sont sortis de leurs retraites millénaires et terrorisent les habitants des villages les plus reculés, aux confins du monde des vivants. C'est dans un de ces villages que D, le très mystérieux chasseur de vampires, rencontre une jeune fille qui va l'entraîner au coeur des ténèbres, à la poursuite d'un Seigneur Vampire vieux de 10 000 ans...

Vampire Hunter D
Vampire Hunter D
Le film a créé un univers romantique et gothique, le manga a tout détruit... Et pourtant, ce manga se montrait comme une adaptation du film en question mais Vampire Hunter D s'avère bien malgré lui un désastre à la hauteur des adaptations à la va-vite. Si le scénario s'avère être la parfaite reproduction de l'intrigue originale, le rendu graphique pique les yeux. Aïe, aïe, aïe. Où a-t-on été pêché une mangaka débutante telle que Saiko Takaki ? Le travail charmant du studio Ashi passe complètement à la trappe pour aboutir à un ensemble graphique horripilant. Un vrai massacre... Le design est brouillon, souvent inadapté et grossier. Le remplissage est fait de gros pâtés difformes. Seul le découpage parvient à donner du rythme pour sauver la lecture. Le scénario déjà pas bien flamboyant dans le film n'évolue pas d'un iota. Bien évidemment, toutes les attentions sont concentrées sur D et le mystère de sa condition mi-humaine mi-vampire. Sa relation avec Doris garde toujours cette part de romantisme froid...

Passer à côté de cette redite ratée de l'œuvre originale ne devrait pas perturber grandement qui que ce soit. Heureusement, les deux courts volumes ne feront pas beaucoup de mal. Préférez largement le film qui commence à dater ou son petit frère Bloodlust pour profiter de ce titre toujours populaire au Japon.

A découvrir

Au Pays de Mongi

Partager cet article
A voir

Atori

A propos de l'auteur

1 commentaires

  • Anonyme

    15/06/2009 à 23h29

    Répondre

    hum, je ne suis pas d'accord avec toi Juro, pour une fois. Le manga n'est pas basé sur le film, mais sur le roman. j'avoue avoir été plutôt contente du résultat- les films respectant plus ou moins l'univers-même si certain personnage perdent un peu de leur charisme notamment Rei qui n'était pas aussi pathétique il me semble.. Mon seul point négatif, c'est le cara-désign de Doris...

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques