6.5/10

Que sa volonté soit faite T.8


Dieu à toutes les sauces
C'est toujours la période des vacances d'été mais le pauvre Keima n'a pas vraiment eu le temps de s'occuper de sa console. Elles ont commencé avec le problème de son amie d'enfance Tenri et elles se poursuivent avec Airi, l'âme errante se trouvant dans la petite fille de la grand-mère qui tient la pension. Ce cas sera vite résolu par notre Casanova et comme si ça ne suffisait pas, une autre âme errante se dévoilera aussitôt après ! Elle habite la jeune Sumire dont le père tient un restaurant de ramen. Malheureusement, les affaires vont un peu mal et le père a peur pour sa fille, il ne veut pas qu'elle soit malheureuse. Notre coureur de jupons virtuels va donc devoir se mettre sérieusement au travail pour rabibocher père et fille...

Un petit coup de mou pour Keima dans ce huitième tome. L'histoire d'Airi n'est vraiment pas prenante et heureusement que tout se termine rapidement. L'arc Sumire sent un peu la rediffusion aussi avec des scènes qui laissent une très forte impression de déjà-vu. C'est à la fin que le volume s'en sort mieux puisque d'un coup, l'intérêt remonte. En effet, Nora vient d'être nommée commandant du district d'Elsy. Cacher Diana, l'être mystique qui se trouve dans le corps de Tenri, risque d'être plus difficile qu'avant, surtout quand Nora fait bien comprendre à Hakua qu'elle sait des choses sur ces êtres mystiques et qu'en plus, leur capture est très valorisée...

Avec un peu de chance, l'auteur devrait faire avancer un peu plus la trame principale dans le prochain volume. Alors oui, le principe, c'est de collecter des âmes errantes mais on a un peu l'impression de tourner en rond. L'intrigue sur les dieux anciens qui ont réformé les enfers donne un petit coup de boost qui s'avérait nécessaire à la série.

Toujours servi par un humour omniprésent (même si parfois redondant) et malgré un début poussif, la huitième itération de Que sa volonté soit faite se lit bien, très bien même puisqu'on en arrive tranquillement au bout sans vraiment avoir envie de le refermer. Je trouve assez dommage que l'auteur ne fasse pas une meilleure utilisation des personnages secondaires comme Hakua ou même Elsy qu'il développe vraiment très peu, mais qu'on aimerait découvrir plus. Il semble cependant sur cette piste vu que Tenri semble prendre beaucoup d'importance et grâce à Diana, sera probablement au centre d'un prochain arc !

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques