8/10

Voyage de Chihiro (Le)

Chihiro, une fillette d'une dizaine d'années un peu gâtée, très effrontée, est triste car elle doit abandonner ses amis pour déménager avec ses parents. Pensant avoir trouvé un raccourci, le père s'engouffre sur un chemin sylvestre qui mène la famille au pied d'une étrange bâtisse. Celle-ci cache un bien mystérieux village, apparemment inhabité.

Très vite, les parents de Chihiro sont transformés en cochons pour s'être rassasiés d'un festin qui ne leur était pas destiné. Chihiro, seule, va être projetée au sein d'un monde onirique fascinant où se côtoient sorcières, esprits et autres créatures toutes aussi invraisemblables les unes que les autres.

Hayaho Miyazaki avait décidé de mettre un terme à sa carrière de cinéaste après la sortie de Princesse Mononoké. Finalement, la passion a été plus forte que la raison. Pour notre plus grande joie.

Le Voyage de Chihiro est d'abord -et principalement, finalement- un joli conte pour les plus petits et les plus grands. Miyazaki est un doux rêveur dont la seule préoccupation est de divertir son public ne serait-ce que pendant deux heures. Ses oeuvres en appellent à l'imagination de chacun en nous emmenant loin de nos quotidiennes considérations matérielles. Le Voyage de Chihiro est à ce titre une odyssée homérienne, une croisière vers l'inconnu, peuplée non de terribles cyclopes ni de séduisantes sirènes, mais plutôt de têtes rebondissantes et de gigantesques nouveaux-nés. Autant de personnages étonnants, de situations cocasses et d'événements farfelus. Tout ceci pour satisfaire nos sens. Et stimuler notre esprit au plus haut point.

Connaissant Miyazaki, on pourrait voir dans Le Voyage de Chihiro une réflexion sur notre Temps et en particulier sur nos comportements. La balade initiatique de la gamine, haute comme trois pommes, rappelle un peu la nôtre au sein d'un monde qui ne s'éloigne pas tellement du nôtre en fin de compte. Et ce malgré ses incroyables mais si attachantes créatures qui le peuplent. Mais ce qu'on retient, c'est la poésie que dégage cette oeuvre et aussi le soin apporté au graphisme et à l'animation. Sans oublier la musique signée Jô Hisaishi. On rit beaucoup aux facéties de certains des protagonistes, et l'on s'émeut de la naïveté de l'héroïne et de l'amour naissant qu'elle porte à l'un des habitants de ce monde qui se veut secret.

Ce film est un vrai plaisir qui nous rappelle notre enfance. Peut-être meilleur que Princesse Mononoké, Le Voyage de Chihiro n'est vraiment à manquer sous aucun prétexte.

A découvrir

DNA²

Partager cet article

A propos de l'auteur

7 commentaires

  • Asbel

    27/09/2003 à 00h00

    Répondre

    Ne jamais comparer deux miyazaki !! Ils sont tous différents, ensuite on aime plus ou moins... mais c'est pas mieux que mononoke; c'est différent de Mononoke!! Le seul defaut de ce film, je trouve, c'est la fin qui est légèrement bâclée, un peu trop rapide... & les deux petites créatures (l'espèce de "cobaye" & la "mouche") qui me laisse la meme impression que JarJar dans la menace fantome...ptdr
    Sinon c'est vraiment très impressionnant graphiquement, la musique est merveillleuse... un bien joli conte, à voir et à revoir.

  • Anonyme

    23/11/2003 à 00h01

    Répondre

    Personnellement je trouve que Le voyage de Chihiro est un chef-d'oeuvre tout comme les autres films de Miyazaki. J'ai beaucoup aimé et je trouve que ce film est principalement surprenant. Aussi je conseille vivement de le voir (tout comme Princesse Mononoké!).

  • juro

    29/03/2004 à 00h02

    Répondre

    Merveilleux aussi bien du coté de l'animation que scénaristiquement, le voyage de Chihiro nous plonge dans un univers fantastique éblouissant. Rien à dire sinon que c'est somptueux du début à la fin.

  • Anonyme

    03/01/2006 à 13h12

    Répondre

    Candeur.
    Onirisme.
    Un mélange de sensations étranges dans une atmosphère vaporeuse.
    Des esprits qui profitent du repos des humains pour savourer un moment de répis dans une ville fantasmagorique qui ne s'éveille qu'une fois la nuit tombée.
    Une petite fille timide mais tenace, qui se bat par amour pour ses parents transformés en porcs sordides, pour Haku, le bras droit damné de la sorcière maîtresse des lieux et pour toutes ces valeurs loins de l'avarice et de la cupidité qui règnent, même au milieu du monde des esprits.

    Un conte loin de l'imagerie purement aseptisé et manichéenne qui étouffe notre vision occidentale. Des créatures souvent effrayantes qui se révèlent être les esprits les plus magnifiques.
    Une sensibilité et une subtilité étourdissante qui anime les personnages d'un récit qui pose toujours la même question : que reste t'il de notre coeur d'enfant?

  • Anonyme

    20/05/2008 à 15h57

    Répondre

    j'adore ce dessin animee

  • Anonyme

    17/08/2009 à 23h47

    Répondre

    Salut !


     


    Omg J'a-do-re Ce Film ! Je trouve, Que c'est le meilleur


    film de tout les temps ! J'ai vecu en allemagne pendant 5 ans, et un soir, j'ai vue a la tele que ce film allais passer.


    Donc Je me suis dis ; pourquoi pas le regarder ?


    Alors Je l'ai vue, et a la fin, J'etait Emerveiller !


    Presentement J'habite a Montreal,


    Mais je ne trouve nul part ce film ! C'est vraiment


    dommage que ce film aussi fabuleux ne soit pas connu


    en amerique..


    J'espere que je trouverais ce film quand meme !

  • Anonyme

    04/06/2010 à 13h45

    Répondre

    J'adore ce film je le trouve génial

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques