5/10

Wonderful Days

Il y a quelques années de cela, la culture coréenne a connu un développement commercial phénoménal, et a commencé à s'exporter à travers le monde. Cette vague arrive enfin en France sous la forme d'un flot disparate d'oeuvres de plus ou moins bonne qualité. Bande dessiné et cinéma sont les plus touchés. On se rappellera du sublime anime My Beautiful Mari et du très médiatisé Volcano High. Hélas, si Wonderful Days débarque en Europe en cette belle journée du 15 juin, c'est certainement qu'il aura été formaté pour plaire à un public international. Le résultat en sera conséquent...


Visuellement, l'oeuvre de Moon Saeng Kim est tout simplement révolutionnaire. Chaque plan est extrêmement soigné, d'une beauté presque photo réaliste. Il y a là un boulot technique réellement impressionnant, qui montre la suprématie actuelle de la Corée en terme d'animation. Wonderful Days est en grande partie réalisé en images de synthèse d'une qualité supérieure. On y a intégré des images de maquettes pour les plans les plus complexes, ce qui les rend d'une beauté incomparable. En plus de cela, les personnages sont dessinés de manière traditionnelle. Trois styles graphiques différents pour un seul film, voila un pari risqué. Le mélange d'images de synthèse et d'animation en 2D n'a que très peu d'aboutissants réussis (on se rappellera de la tentative plus ou moins convaincante de Metropolis), si ce n'est aucuns. Hé bien, voila au moins une raison pour aller voir Wonderful Days. Le résultat est tellement bon que l'on met quelques secondes pour réaliser que l'héroïne n'est pas elle aussi un élément du décors.

Wonderful Days est donc bel et bien un chef d'oeuvre technique, mettant à mal Pixar au mieux de sa forme. Pourtant l'enthousiasme du cinéphile retombe devant la platitude artistique qui accompagne cette beauté plastique. Si l'on ressent l'influence de chef-d'oeuvres japonais, elle ne transparaît jamais qu'à travers de banals plagiats sans aucune créativité artistique. La Korean touch que l'on était en droit d'espérer est absente. Insipide et banal, Wonderful Days est une tentative ratée de s'approprier ce qui fait le génie d'un Miyazaki, tout en essayant de le rendre accessible à un grand public. Avec ses cinq années de développement, Wonderful Days était bien évidement destiné à une distribution mondiale, tentant certainement de surfer sur la vague du tout Oriental de ces dernières années. Et il est fort triste de constater que nous serions plus en mesure de comparer Wonderful Days à un Disney qu'à un Ghibli.

L'histoire se déroule au XXIIeme siècle. Un cataclysme, certainement dû à la pollution engendrée par les besoins productivistes de notre population, à rendu inhabitable toute la Terre, à part l'ile de Sisil dans le Pacifique. La seule ville existante est celle d'Ecoban, dont le système d'alimentation est basé sur l'absorption de la pollution, ce qui, à court terme peut paraître bénéfique, mais implique de toujours polluer plus pour son fonctionnement. Les habitants d'Ecoban ne sont pas importunés par ce nuage de pollution constamment présent autour de leur ville. Le seul inconvénient étant que tous ignorent la présence d'un soleil au-delà de ce nuage, et les pluies acides ravageant les ghettos aux alentours de la ville. Cependant, un jour, un intrus s'infiltre dans la ville avec pour but de détruire son système d'alimentation. Jay, jeune femme chargée de la sécurité, poursuit et reconnais Shua, un ami d'enfance qu'elle croyait mort depuis un sinistre incident. Ce dernier, n'ayant pu atteindre son but, échappe tout de même à la sécurité.

On pourrait croire, au premier abord, que le scénario de Wonderful Days est travaillé. En effet, malgré quelques aspects plutôt banals, un oeil bienveillant pourrait reconnaître, sur le papier, que l'histoire saurait offrir de bonnes idées de mise en scène. Et, à nouveau, le résultat est décevant. Nous avons encore affaire à un produit qui veut se montrer intéressant et original, mais dépasse difficilement le niveau créatif d'un blockbuster américain. Quelques scènes d'action sont assez impressionnantes au niveau des mouvements de caméra, mais le reste est d'une platitude navrante. Le cinéphile chevronné ne se fera pas avoir par les quelques pseudo-symboles ponctuant l'oeuvre : Wonderful Days ne propose aucune réflexion quelconque sur quelque thème que ce soit. On se contentera d'une sempiternelle dénonciation des excès de la société et du message d'espoir final allant de pair avec. Voila un dessin animé qui se veut beau et intelligent, mais au final n'est aucun des deux.

Un mot sur la bande son, quelque peu inégale, mais globalement acceptable. Elle colle relativement bien à l'action, et se fait la plupart du temps remarquer en bien. On remarquera une chanson en anglais censée inspirer de la mélancolie à coup de guitare et voix masculine, mais est en fait plutôt moche.


Wonderful Days n'est pas un mauvais film, mais il serait malhonnête de dire que sans son aspect technique révolutionnaire, cet anime aurait de quoi rentabiliser l'intérêt que nous lui portons. On ne peut qu'être déçu par un film qui au demeurant était très attendu par tout les fans d'animation.

A découvrir

Astro Boy

Partager cet article

A propos de l'auteur

16 commentaires

  • juro

    22/07/2004 à 00h00

    Répondre

    Une merveille technique au profit d'un scénario basique, simplet voire même totalement naïf. C'est dommage Wonderful Days aurait pû être de très bonne facture comme la scène d'introduction le laissait présager mais après tout s'embourbe et ça devient même lent, bref on s'ennuie. Le thème abordé n'est pas vraiment traité qu'en fond et le tout est servi par une OST pour laquelle le mot "naïf" est en dessous de la vérité.

  • Anonyme

    11/08/2004 à 00h01

    Répondre

    Dire que l'on s'ennuie devant Wonderful Days est un peu simpliste. Graphiquement, le spectateur est attiré de part et d'autre de l'écran par l'étendue des détails et le style graphique de l'oeuvre.
    Le rythme du film fait penser à celui de BladeRunner : de longs plans qui auraient pu être plus courts (comme la longue séquence en moto) mais sont ici pour essayer de faire ressentir la pensée du personnage, appuyer une situation...
    un film que j'ai hâte de revoir en tout cas.

  • kou4k

    24/01/2005 à 22h46

    Répondre

    j'ai particulierement apprécié ce film...
    tout d'abord j'ai été surpris par le style graphique et l'animation impeccables qui m'en ont mis plein les yeux!
    bien que le scénario soit un peu limite, on se laisse emporter par le conflit entre les deux factions et on admire la beauté des images rarement égalées dans un anime.. L'OST quant-a-elle m'a semblé tres convaincante.
    il est vrai que le film puise une grande partie de son interret dans sa splendeur artistique plutot que dans son histoire, mais j'ai deja vu bien pire.
    au final je l'ai trouvé plus beau qu'un "GITS 2" deja délicieux; et aussi immersif qu'un "Jin Roh" unique!
    un film a voir si l'on n'est pas buté contre les oeuvres corréennes.

  • Jade

    26/01/2005 à 15h51

    Répondre

    aussi immersif qu'un "Jin Roh"


    Y'a quand même une assez nette différence de niveau entre Jin Roh et Wonderful Days je trouve. En l'occurence, Wonderful Days est tellement formaté grand public, que j'ai du mal à comprendre comment tu as pu être 'immersé'... Tu veux bien expliquer?

  • kou4k

    26/01/2005 à 19h37

    Répondre

    grand public = mauvais film?
    ah je ne savait pas tiens...
    son coté commercial n'en fait pas forcément un navet pour autant.
    j'ai reussi a m'interresser aux histoires des personnages et a l'action assez réussie; et tout cela se situant dans un monde credible bien qu'un peu incohérent. c'est cela que j'appelle immersif...qui immerge.
    (avec un peu de bonne volonté et moins de préjugés).
    et c'est mon avis et je suis une tete de mule et j'aime ce film tant critiqué!

  • Jade

    28/01/2005 à 15h18

    Répondre

    Y me semble que j'en parle pas mal dans ma critique, mais je tiens à souligner qu'effectivement dans ce cas, film grand public = film d'une banalité affligeante = mauvais film
    ah oui, et accessoirement = film se voulant intelligent, mais non en fait.

    Enfin, si au final t'a su apprécier, tu m'en vois ravi, perso j'ai eu du mal.

  • Choucroot

    07/02/2005 à 03h52

    Répondre

    Je viens de voir Wonderfull days, et je me vois contrain de rejoindre l' avis de Jade, voir même d' aller plus loin dans le négatif.
    C' est fade. Fade, fade, fade.
    Techniquement osé, pas si bien reussi que ca, et dans un style des plus douteux, a cheval entre le Innocence du pauvre, la serie gros budjet, et la cinématique de jeux video.
    Scenaristiquement, c' est pas brillant non plus, pareil pour la mise en scene qui reussi a rendre des situations dramatiques totalement plates et pas un instant on approche le frisson des grands, notament Jin Rho, dont je suis désolé de voir le nom cité en equivalence avec cette copie ratée des grands classiques de l' animation japonnaise.
    L' histoire ressemble a une repompe de final fantasy 7 ( sans déconner, ca fait tres midgar et ses reacteurs mako ), un soupson d' Akira, recouvert d' une tentative de "crédibilisation", qui rend le tout completement loufoque...

    Enfin voila, j' ai pas aimé

  • Phoenix-2

    19/04/2005 à 08h35

    Répondre

    jvous trouve quand meme bien dur avec ce film moi jlé trouvé vrément bien, vous pensez que graphiquemement c'est moche et raté mais moi je prend just ça comme un nouveau style assez sympathique, j'ai beaucoup aprécié la beauté des paysage. vous le dites fade mais etes vous vraiment rentré dans le film ou vous etes resté a le critiker sans aret si ça C passé comme je pense alors c'est normal que vous pensez ça. Un film ne peu pas etre aprécié si on reste en dehors et d'une mauvaise impression. comme pour toute analyse digne de ce nom il faut dabor savoir ou kan et dans kel condition ça c'est derouler avan de rentrer dans le film. donc je vous conseilleré de le regarder 2 fois o moin avan de critiker comme ça ^^

  • Bzhnono

    19/04/2005 à 10h18

    Répondre

    J'ai pas encore eu l'occasion de le voir, mais d'après tout ce qu'on m'en a dit, je risque de prendre une claque visuel mais de trouver le scénario...un peu bidon, voire sans intérêt.

    J'ai peu que l'esthétique n'ait été trop mise en avant.

  • Wax

    19/04/2005 à 10h48

    Répondre

    Bzhnono a dit :
    J'ai pas encore eu l'occasion de le voir, mais d'après tout ce qu'on m'en a dit, je risque de prendre une claque visuel mais de trouver le scénario...un peu bidon, voire sans intérêt.


    C'est exactement ce que je pense de ce film. Graphiquement c'est grandiose mais alors qu'est ce qu'on s'emmerde!

  • Bzhnono

    19/04/2005 à 11h33

    Répondre

    Wax a dit :

    C'est exactement ce que je pense de ce film. Graphiquement c'est grandiose mais alors qu'est ce qu'on s'emmerde!


    Bahhhh, le seul animé "long métrage" qui m'a filé une claque visuel et qui ne m'a pas emmerdé niveau scénar' c'est Inocence (Gost in the shell 2) mais faut dire que j'ai pas tout compris...

    Enfin...ceci est un autre sujet...

  • trash of pikachu

    19/04/2005 à 19h49

    Répondre

    c'est vraiment impressionant comme tou ce que vous dite est vrai.
    pendant une bonne partis dufilm j'etais affallé sur mon canap' en tr1 de comaté a fond voir même jusqu'au moment ou trop beau!!! Un magnique paysage apparaissait .

  • nazonfly

    05/01/2006 à 19h03

    Répondre

    Pour ma part j'irais un peu à l'encontre des critiques négatives que je vois au dessus.
    On compare Wonderful Days à un Disney, mais il est loin de la bêtise désespérante de ces derniers. A-t-on jamais vu un Disney aborder (ne serait-ce que superficiellement) le problème de la pollution sur Terre? Mais laissons Disney où ils sont (on me souffle que c'est au fond d'un trou) et revenons sur Wonderful Days.
    Je ne reviendrais pas non plus sur l'aspect graphique qui a été bien décrit aussi. La claque visuelle est vraiment énorme, ça change de l'anim dite traditionnelle. Tout le monde est d'accord pour le noter.

    Le scénario par contre semble diviser l'opinion. Oeuvre simpliste, reprenant des thèmes maintes fois éprouvés? Ou oeuvre originale amenant une réflexion sur l'humanité?
    J'aurais tendance à plutôt pencher pour la deuxième. L'anim futuriste questionne souvent la place des machines dans la société humaine (Ghost In The Shell par exemple) ou encore les délires des scientifiques (Akira). Ici on se trouve plutôt sur le domaine de l'écologie comme Princesse Mononoké, un futur qui semble plus proche de nous que la rebellion des robots! Ainsi le propos porte clairement sur les façons d'agir des nantis (le "Nord", le monde occidental) et les pauvres (le "Sud&quot, les premiers étant prêts à tout pour conserver leur petit confort, fût-ce au détriment du reste de l'humanité.
    Mais les petits peuvent se rebeller. Et gagner. Et c'est ce que je retiendrais du film. Si on excepte donc le trio amoureux très original (...), le thème du film me semble plutôt une nouvelle fois dans l'anim futuriste, un miroir précédant notre propre futur.

  • Choucroot

    05/01/2006 à 19h50

    Répondre

    nazgul666 a dit :

    Je ne reviendrais pas non plus sur l'aspect graphique qui a été bien décrit aussi. La claque visuelle est vraiment énorme, ça change de l'anim dite traditionnelle. Tout le monde est d'accord pour le noter.

    Ha bon ? .
    Bon, ca fait un moment que je l' ai vu, donc j' en rajouterai pas, mais je me souvien bien ne pas avoir été particulierement retourné par le visuel.

    Concernant le theme "écologiste", il se trouve que je viens de finir ( a l' instant meme ) de regarder Arjuna, serie en 13 épisodes abordant justement ce sujet. Un peu tiré par les cheveux selon moi, mais plutot bien realisé... Faudrai que je revois Wonderful days, une comparaison pourrait etre interressante ( ou pas )...

  • Jade

    06/01/2006 à 12h58

    Répondre

    Il faut garder à l'esprit que Wonderful Day n'est pas un anime japonais mais coréen. Leur culture animée est donc très différente. En l'occurence, Wonderful Day pompe des thèmes que l'on retrouve dans un anime japonais (Princesse Mononoké de Miyazaki en premier). Alors bien sûr ca parle de pollution et tout, mais bon, franchement, y'a vraiment aucune reflexion. Ca fait un truc du genre : 'si l'homme continue, hé bah la terre sera toute polluée. Alors maintenant ça suffit, y faut lutter contre les méchant pollueurs, et on pourra sauver le monde et tout le monde sera heureux', et là je pense avoir été exaustif.
    Ensuite, on a le vieux rêve plein de symbôles à deux balles qui ne veulent rien dire mais bon, ça fait toujours très bien une ptite référence biblique par ci par là, au pif.
    Pour répondre à Phoenix 2, quand j'ai vu cet anime la première fois, j'en attendais beaucoup, et si j'ai pas apprécié, c'est certainement pas faute d'avoir essayé. Maintenant, avec le recul, je pense que je lui mettrais une encore plus mauvaise note.

  • Anonyme

    03/01/2008 à 17h35

    Répondre

    Avis sur le film :


    De mon côté aussi, je ne reviendrais pas sur l'aspect graphique puisque presque tout le monde semble s'accorder...


    Pour ce qui est du scénario, je lis :


    (Jade)"Ca fait un truc du genre : 'si l'homme continue, hé bah la terre sera toute polluée. Alors maintenant ça suffit, y faut lutter contre les méchant pollueurs, et on pourra sauver le monde et tout le monde sera heureux', et là je pense avoir été exaustif."


    Exaustif, non ; simpliste, oui !


    si tu n'arrives à ressortir que ça du film, je te conseil de le revoir !


    on parle de lutte de classe, de pouvoir, de trahison, d'amour, d'environnement, de guerre, de rêve... enfin un joli coktail !


    On peut lire "comparaison avec Disney"... mais dans ce film, tu ne trouves pas le bien d'un côté et le mal de l'autre... le tout est plus complexe !


    (note : Disney, t'aime ou pas (perso, je ne suis pas fan à part peut être les Disney's de mon enfance (Eliot, Taram,...) pour le côté nostalgique), mais ça reste un genre à par entière jamais égalé...)


    Enfin bon... un très bon film d'animation pour ma part !

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques