7/10

Woodstock T.2

Son secret révélé, Gaku doit désormais, trouver les membres qu’il manque à Shiina et lui pour donner corps à “Charlie”. Mais les deux personnes vers qui leurs regards se portent ne sont pas les plus simples à approcher…


Rock on !

Fini les hésitations, depuis que Gaku a osé demander à Shiina de faire partie de son groupe, plus rien ne semble l'arrêter. Le jeune homme est réellement déterminé à partager sa musique. Kaname semble être le choix parfait en ce qui concerne la basse mais le problème va être de lui annoncer. En effet, ce dernier ne sait pas que Gaku est à l'origine de Charlie et depuis que Kaname lui a annoncé son intérêt pour le groupe, il a fait mine de ne pas savoir ce que c'était. Dur dur de revenir en arrière donc. Le personnage principal évolue plus rapidement qu'on aurait pu l'imaginer et son côté timoré s'efface pour peu à peu laisser entrevoir une rock-star en devenir. Grâce à l'aide de Shiina, il sort de sa coquille et développe enfin ses talents. La deuxième future recrue devrait être plus difficile à convaincre à cause de son passé et notamment de son père, musicien toujours absent. Du coup, faire partie d'un groupe est, pour elle, preuve d'insouciance et de négligeance. La convaincre du contraire risque de ne pas être une mince affaire. 

Avec son trait très fin (certains garçons sont à la limite du shôjo), Yukai Asada nous offre un nouveau volume plutôt divertissant même si un peu moins musical que le premier (il y va un peu plus mollo sur les références). Il en découle une plus grande fluidité lors de la lecture qui nous permet d'apprécier encore un peu plus ce nouveau seinen de Glénat. 

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques