8.5/10

World Embryo T.8


Le passé révélé !
Riku et Rena se retrouvent piégés dans les souvenirs sauvegardés de Karasawa. Ils vont donc pouvoir assister au drame qui s'est déroulé sur l'île Hatsumi et comprendre comment la situation a dégénéré. Riku va donc suivre le jeune Karasawa, tout juste débarqué sur l'île et voir sa façon d'être avec les gens. Ce dernier va immédiatement tomber amoureuse de Sayako, une jeune femme superbe au visage meurtri. On découvrira aussi sa relation avec le jeune Takao, plus tard appelé à devenir le "monstre". Le jeune garçon rend souvent visite à une jeune fille qui n'est pas sans rappeler Neene... En effet, les habitants de l'île sont membres d'un culte un peu particulier qui voue une adoration particulières aux princesses du cocon et à l'embryon. Toutes les pièces du puzzle s'assemblent et même le passé de Rena deviendra plus clair puisque ses souvenirs à elle reviennent au fur et à mesure qu'on avance dans les souvenirs de Karasawa.

Aucun combat dans ce volume, il est purement narratif. C'est un peu le calme après la tempête puisque Moriyama nous propose un récit lent et très détaillé pour que l'on comprenne bien tous les enjeux des actes de Karasawa. Tout paraît de plus en plus clair et maintenant que l'on connaît le procédé de création des princesses, une seule question subsiste... Qui a pratiqué le rituel sur Amane ? On connaît maintenant l'identité des deux autres princesses : la mère de Takao pour Julie, Sayako pour Ende. On apprend aussi d'où viennent les Jinki et surtout, pourquoi Takao se tue à la tâche pour les récupérer. L'origine des Kanshu est aussi révélée... Bref, vous saurez tout ! (ou presque).

Nos héros devraient tenter de retrouver Neene, disparue depuis le combat contre Ende mais aussi en savoir plus sur l'embryon. Il y a de nombreux mystères qui restent inexpliqués et même si Rena et Riku sont mis "à la retraite" en tant qu'utilisateurs de Jinki, il leur reste des choses à faire. Puisque la source de contamination n'a pas disparu, ce qui veut dire que rien n'est terminé (et que Neene a de fortes chances d'être toujours dans les parages).

Vous l'aurez compris, ce huitième volume de World Embryo est vraiment très bon, c'est même le meilleur jusqu'ici. Le récit est très bien mené et le peu d'action de ce tome montre l'impuissance totale des hommes faces aux Kanshu et aux princesses. On ne peut qu'imaginer de grandes choses pour la suite. Ce qui me fait peur, c'est qu'il n'y a plus grand chose à révéler et donc, on se rapproche probablement de la fin... Bon après, vu le rythme de publication, World Embryo a bien encore 2 ou 3 ans à tirer !

A découvrir

Coq de Combat T.3

Partager cet article
A voir

Toriko T.6

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

2 commentaires

  • Anonyme

    12/07/2008 à 10h08

    Répondre

    il est super ce mangas! l'auteur d chrono crused c'est surpassé! il est génial et les graphisme sont super! malgrès tout des fois il est compliquer...


    >_< c dur de réfléchir

  • Anonyme

    19/07/2008 à 05h13

    Répondre

    ZOMG!!!! j'adore trop ce manga! le fait qu'il devienne un kenshu mais qu'il reste malgré tout humain est génial et aussi qu'il s'est fait prendre en photo a 2 reprises dans sa «forme kenshu» et qu'il devienne «secrètement célèbre» à cause de sa donne trop de suspense. j'ai trop hâte d'en lire plus!!!!!!!

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques