6.5/10

Young GTO

Concentré explosif de combats et d'humour, Young GTO se veut plus léger que son grand frère et met l'accent sur la nécessité absolue qu'éprouvent les deux héros de trouver au moins pour une nuit l'âme soeur

Comme bien souvent, l'édition française des séries ne suit pas chronologiquement celle japonaise. D'ailleurs, il serait absurde de le faire. Et c'est donc par un des plus gros succès en manga dans le monde, GTO, que nous avons découvert le personnage d'Onizuka. Ce que l'on sait moins, c'est qu'avant de devenir le héros d'une série au succès mondial que l'on connaît, il était celui d'une série populaire : Shonan Junaï Gumi. A cette époque, il n'était pas un « Great Teacher » mais plutôt un « Bad Student ». Young GTO c'est l'histoire de l'adolescence d'Onizuka, bien qu'il ne semble pas vraiment en être sorti. Et donc au menu : délires de puceaux et bastons.Young GTO (c) Pika
Young GTO (c) Pika

Le retour de la banane

Eikichi et Ryuji sont deux petites frappes. Démesurément forts, il font la loi dans leur lycée... Jusqu'à ce qu'ils se fassent transférer dans un autre lycée (en faisant croire qu'ils étaient renvoyés, histoire de ne pas perdre la face). En attendant, ce sont les vacances, et nos deux compères espèrent bien perdre leur pucelage cette année. Il faut dire que pour une fois, ils s'en donnent les moyens : nouveau look, nouvelle attitude, ils sont « à fond sur la drague road ». Et ça commence plutôt fort : à peine arriver sur la plage qu'ils sauvent deux filles super mignonnes de truands. Forcément, tout finit par foirer. Mais bon, dans leur nouveau lycée, ils vont pouvoir se rattraper. Sauf que les deux filles qu'ils pensaient avoir levé sont en fait deux profs...

Dans Young GTO, il y a young et GTO

Cette entrée en matière résume à peu près tout le manga. Chaque aventure suit invariablement le même schéma : nos deux puceaux trouvent deux filles, ils font tout pour ne pas leur révéler qu'ils sont des yankees, mais au final des mecs les provoquent et ils les étalent devant leur copines potentielles. Au final, leur sortie foire, et ils se lamentent. En parallèlle, on suit les progrès de Ruyji avec une des deux filles du début. Il construit petit à petit une relation avec elle. Mais il est jeune, sans expérience et passe son temps à se méprendre. Du coup son affaire n'avance pas vite. Et on recommence ! Une fois ce modèle scénaristique identifié, on ne se pose plus trop de questions sur la suite du scénario. Et on s'en pose d'autant moins que l'on sait, après avoir lu GTO, que Onizuka est toujours puceau et que Ryuji, lui, a une copine.
Ceci dit, le reproche fait sur la répétitivité du scénario pouvait déjà être fait à GTO : arrivée d'un élément perturbateur dans la classe, gros problèmes, on résout le problème à grand coup de poings, et ça recommence. La principale différence, c'est que GTO les phases étaient suffisamment longues pour que l'on ne les remarque pas dans un seul tome. Ici, ces phases sont assez courtes et se repère trop facilement.

Young GTO (c) Pika
Young GTO (c) Pika
D'ailleurs, « sous GTO » semble être le meilleur adjectif pour décrire cette série. Si GTO était la série de la maturité, Young GTO semble être une série de jeunesse. En clair, ici vous retrouvez à peu près tout les éléments présents dans GTO, mais en un peu moins bien. Les gags sont les mêmes, mais moins travaillés, les personnages sont les mêmes (niveau personnalité) mais sont moins nombreux, etc... Le dessin suit lui aussi cette logique. Il est beaucoup moins fin, moins beau. Et surtout les visages sont vraiment moins expressifs. Dans les deux séries, les différentes grimaces jouent un grand rôle. Mais ici, elles sont mais beaucoup plus classiques. Pas ratées, mais plus classiques, moins diversifiées. Et puis l'ensemble fait un peu vieillot. La série à relativement mal vieilli sur le plan graphique. Rien d'affreux, mais depuis on fait beaucoup mieux, et on s'est habitué à un dessin plus fin.

Pour conclure Young GTO est un shonen très correct, mais il en existe de bien meilleur. Il n'est pas à réserver aux fans de GTO, mais ce sont eux qui prendront le plus de plaisir à la lecture de ce manga.

Partager cet article

A propos de l'auteur

    14 commentaires

    • folkenledechu

      19/10/2005 à 17h54

      Répondre

      j'en ai lu qu'un mais j'avais bien accroché, le coup de la banane dans le métro est assez anthologique

    • alcfof

      02/07/2007 à 00h45

      Répondre

      C'est un manga qui se laisse lire très bien sans se prendre la tête mais ce qui est dommage dans cette série, ce sont les dessins qui ne sont pas au top niveau de GTO. Mais c'est un bon manga surtout pour les adorateurs de Onizuka, de bastons et de motos

    • Anonyme

      07/08/2007 à 14h38

      Répondre

      Pour ma part je trouve que ce mangha est très réussit. Certe on a pu être habitué à beaucoup mieux graphiquement parlant mais je pense que le style (peu de finesse, assez "bourrin" et parfois surchargé) va de paire avec l'histoire décrite, celle de 2 adolescents assez "brouillons" et vifs. c'est également comme cela que je qualifierais les dessins. Il faut également noter que Young GTO, quoi que l'on en dise, est beaucoup plus prenant que GTO et les valeurs du jeune Onizuka et ses amis sont plus variées et plus nobles que celles d'Onizuka enseignant (pour qui on pourrait résumer cela à: il ne faut pas laisser tomber les gens et ne jamais se laisser faire). Et pis ces ptits jeunes, ils sont bien bruts de décofrage!! faut avouer que pas mal d'histoires ne sont pas sans rappeler quelque chose de déja vécu personnellement  ou de déjà vu et cela donne une saveure toute particulière à ce manga dans lequel (et c'est assez rare) on peut avec plaisir s'identifier dans l'un des nombreux persos.

    • Anonyme

      21/08/2007 à 21h33

      Répondre

      Très bonne critique tout a fait juste.


      Mais young gto est vraiment un bon mangas avec lequelle on garde de bon souvenir avec des gags toujours amusant. 

    • Anonyme

      31/08/2007 à 00h04

      Répondre

      Une critique pourrie de plus


      " un sous-GTO" [img]http://www.krinein.com/forum/images/smilies/tzgrskz.gif"%20border="0[/img] (c'est si facile à trouver comme remarque, y a pas à chercher loin...)


      Ouais y a Onizuka et après


      Moins de personnages (le truc qui m'a scotché quand j'ai lu ça)


      Disons que dans GTO l'histoire tourne autour d'une poignée d'élèves, et que dans Young GTO c'est plutôt.. tout un gang , voire plusieurs...


      Qu'est-ce qui marque dans GTO ? l'humour et l'héroïsme du héros ?


      Et dans Young GTO ? les bastons qui durent plusieurs chapitres ?


      Tsss, comparé Young GTO à GTO (car c'est bien ce qu'à fait le "critiqueur" ["oooh le gros gamin eh, gros bouffon bla bla bla..."]) (deux excellentes séries je tiens à le préciser) alors que le seul point commun est un des personnages


      De toute façon toutes les "critiques" [] ici ne se font que par des comparaisons ("allez on va comparer cette série à celle-là ça sera plus facile...")

    • Kei

      31/08/2007 à 10h54

      Répondre

      Excusez moi, vous avez raison. Après tout, GTO tout comme Young GTO sont des séries extraordinaires qui se renouvellent à chaque page. Ce ne sont pas du tout des simples shônens qui répêtent tous les deux volumes le même schéma avec des personnages différents. Ce ne sont pas du tout des séries qui reprennent tous les codes du genre comme tous les autres shônens. Clairement dans ce contexte où l'originalité est de mise, il faut absolument éviter de comparer les séries.



      En fait, le problème ne vient pas de Young GTO, que j'ai cordialement détesté (encore que cette critique - si vous me permettez de l'appeler ainsi - soit assez neutre sur ce plan) mais plutôt des fans qui comme d'habitude sont incapables d'encaisser le moindre avis ne serait-ce qu'un peu négatif sur leur série fétiche.



      Et je ne saurais que trop vous conseiller de prendre rendez vous chez un neurologue. Il semblerait que votre lobe frontal, qui est censé régir l'éducation, soit endommagé.

    • Anonyme

      23/12/2007 à 12h51

      Répondre

      Vous avez lu combien de tomes de cette séries pour écrIre cette critique? Trois maximum?


      Franchement: "GTO est la série de la maturité et young GTO de l'immaturité", c'est exactement le genre de critique d'un mec qui se base sur une mauvaise critique.


      "Shonana Junai Gumi" le vrai tire (car "Young GTO" ne veut rien dire); est plus violent plus profond et bien plus attachant que la série GTO ou 95 % des personnages de GTO ont disparu pour nous donner des persos beaucoup plus classique et il faut le dire, moins intérréssant et moins drole..Ryuji est aussi important que Onizuka dans cette série et Saejima est aussi beaucoup plus important que dans GTO. 


      En tant que fan de Shonan Junai Gumi, je ne peux que me lamenter de ce qu'est devenu la série dans GTO...(je m'en remet toujours pas, je suis un des seul a avoir commencer par la première série)


      Mais bon j'aime bien GTO quand meme hein? C'est juste que c'est beaucoup moins bien que la série original.


      Pour critiquer la cette critique, "Toujour sle meme shéma de drague", sachez que dés le tome 5 (sur 31 tomes), les intrigues de drague se font extrèmement rare.J'èspère que la critique sera reformulé car la je reconnais vraiment pas la série et ca donne pas envie de la lire.

    • Anonyme

      23/12/2007 à 12h57

      Répondre

      Pour réagir a ce qu'a brillament dis Kei.Nous ne sommes pas des fans puriste qui pètons un cable dés qu'on critique la série, mais c'est juste que cette critique ne transmet vraiment pas son contenu.


      Au fait pour encore rectifier un détail, Young GTO dévellopent beaucoup plus de personnages que GTO et pas le contraire...

    • Anonyme

      10/02/2008 à 16h34

      Répondre

      j'ai lu les 11 premier tomes de young gto, j'ai adoré la plupart des tomes à part à certains moments où les combats étaient assez réberbatifs.


      Mais c'est clair qu'il mélange baston, sexe et comique: le coktel idéal quoi^^


       


      Après, pour le GTO normal, comme le dit proteus, c'est une toute autre histoire. Je l'ai trouvé également super mais complètement différent de young gto.


       

    • Anonyme

      26/02/2008 à 22h41

      Répondre

      personnellement j'ai trouvé cette oeuvre très distrayante, certe répétitive mais sans jamais en devenir lassante, dotée d'un dynamisme agréable, il faut bien comprendre qu'en lisant un youg GTO, on lit un manga destiné à des lecteurs jeunes, et donc, traitant des sujets en relation avec le public visé ( bagare, moto, fleurt d'ados...) mais malgrès certains clichés, se manga à réussi a faire passer beaucoup d'émotion au travers de ses jeunes personnages débordant de vie, de fougue et de courage, je le conseille à ceux qui veulent bouquiner un manga sans aucune prétention, juste pour se libérer l'esprit et qui sait, peut être ranimer le tempérament fougeux de ses 20 ans...

    • The Fuzzy Duck

      23/03/2009 à 22h47

      Répondre

      Au départ, j'ai détesté GTO. J'ai pas aimer le dessin ni le personnage de Onizuka et j'ai donc vraiment été déçu par GTO alors que tout le monde était élogieux. Par contre Young GTO, j'ai trouvé ça génial. Même si les dessins sont pas super, je les ai trouvé dans le ton de l'histoire et j'ai adoré Onizuka dans ce manga. Je me suis replongée dans GTO après avoir lu Young GTO et l'histoire avait un autre sens, beaucoup mieux, et j'ai alors apprécié un peu plus GTO à sa juste valeur.


       


      Pour apprécier GTO je pense que Young GTO est un must qu'il faut lire à tout prix. Ca apporte vraiment un plus dans l'histoire et il ne faut pas réprimer cette grande oeuvre qu'est Young GTO et qui a permis le succès de T?ru Fujisawa. On suit vraiment le héros depuis son enfance et on parvient mieux à cerner le personnage.

    • Anonyme

      01/10/2009 à 18h43

      Répondre

      Je ne suis pas d'accord avec la fin de la critique: Bon d'accord les 1ers tomes sont quelque peut vieillot et les dessins ne sont pas tres appliqués mais a partir du milieu de la série on peut reconnaitre le style de GTO. Et aussi pr les tous 1ers tomes l'humour est tres bon mais pour des ado plutot que pour des adultes. Enfin,bon chacun ses gouts et tres bonne lecture

    • Anonyme

      31/03/2010 à 00h54

      Répondre

      je suis desormais au tome 29 de shonan junai gumi et je peux dire que cette critique n'est absolument pas fondée.le manga qui au début se fondait dans la drague a pris une dimension humaine forte .les rixes et la légende de l'onibaku combi sont a la fois si hilarantes et prenantes que desormais on doit le dire young gto (je refuse de l'appelé comme ça mais bon) est si bon que je lis cela sans décrocher! 

    • Anonyme

      18/10/2010 à 13h30

      Répondre

      Je suis d'accord avec la critique, pour moi Young GTO est un "Pré-GTO". Etant fan de GTO et maintenant fan de Shonan14Days, on remarque que dans Young-GTO qu'il manque quelque chose qui à fais le charme à la suite de la série.


      Ps: Je n'ai pas aimé certaines critiques de certains posteurs qui sont pour moi d'une grande immaturité.  

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

    Rubriques