2.5/10

Yu-Gi-Oh

Je ne vais pas parler ici du "phénomène" Yu-Gi-Oh qui touche la France en ce moment (en digne successeur de Pokemon), mais du manga en lui même. Car avant d'être un dessin animé, des cartes, des cartables des stylos et l'idole des jeunes Yu-Gi-Oh était un manga (et l'est encore), édité en France chez Kana. La série a commencé à paraitre en 1999 et on en est, à l'heure ou j'écris ces lignes, au tome 19 , alors après tant de volumes que dire de ce manga ?

Yu-Gi-Oh !
Yu-Gi-Oh !
Notre héros, Yugi Muto est un garcon timide et petit pour son age, ce qui lui vaut d'etre malmené par ses camarades. Cependant, Yugi est passioné par les jeux, son grand père possède en effet une boutique de jeux dans laquelle il trouve son bonheur. Cette passion lui donnera la patience nécessaire à la réalisation d'un vieux puzzle egyptien (le puzzle millénaire) que lui a donné son grand-père. Et grâce à ce puzzle, la vie de Yugi va changer du tout au tout. En effet le puzzle va lui procurer des pouvoirs qui vont en réalité réveler un second Yugi, complètement différent de l'original, celui-ci possède en effet une grande confiance en lui et un sens de la justice qui va le pousser à punir ceux qui font du mal, et pour cela, il va faire appel à des jeux... A partir de la débute réellement le manga, Yugi va punir les gens qui l'embêtent ou qui font du mal autour d'eux en passant en mode "deuxième personnalité", il va alors proposer aux méchants un jeu qui les conduira, si ils échouent à un chatiment, chatiment qu'il est capable de donner encore une fois grâce à son puzzle.

Il semblerait que l'idée première de l'auteur était de faire tourner ce manga autour de différents jeux et épreuves chaque fois différent comme on le voit dans les premiers tomes. Cependant, l'attrait des lecteurs pour le jeu de cartes Magic and Wizards l'a fait changer d'idée pour se focaliser la dessus. Comment ca je n'ai pas encore parlé des cartes ? Bon ok j'y viens.... Il faut savoir que dans l'univers ou évolue Yugi existe un jeu de cartes nommé Magic and Wizards reprenant un peu (copiant complètement ?) le concept de Magic: l'Assemblée. Quand on sait que Magic est développé par Wizard of the Coast on se dit que l'auteur de Yu-Gi-Oh aurait pu choisir un nom un peu moins ressemblant mais passons. Bon donc il existe un jeu de cartes auquel de nombreuses personnes jouent, y compris Yugi, et dans lequel le but est (en gros) de poser des créatures sur la table de jeu et de les faire attaquer son adversaire. Cependant Yugi grace à ses pouvoirs est capable de transformer le jeu pour que les créatures apparaissent réellement. Bon voila, le concept est posé, Yugi, suivi par ses amis Jôno-Uchi et Anzu va devoir faire des duels de cartes contre des adversaires de plus en plus puissants. Et c'est la un peu le problème pour moi, si l'idée de départ était bonne (plein de jeux différents), se focaliser sur ces cartes est une décision purement commerciale et transforme petit à petit le manga en un clone de pokemon: collectionnez les toutes. En effet des que le manga a commencé à avoir du succès, une flopée de jeu de cartes et autres produits commerciaux ont vu le jour à grand renforts de matraquage publicitaire. La cible de Yu-GI-Oh est donc maintenant le public des plus jeunes et son but de faire dépenser le plus d'argent à leurs parents. Je vais sans doute me faire insulter mais je trouve que ca a tué le manga.

Parlons maintenant de la forme. Les graphismes de Yu-Gi-Oh n'ont rien d'extraordinaire mais ne sont pas laids pour autant, on peut quand même trouver très largement mieux sur le marché si on cherche simplement du beau graphisme. Les personnages sont assez peu charismatiques selon moi mais c'est peut etre parceque je n'aime pas la tête de Yugi, Jôno-Uchi reste assez cool mais est trop relégué au second plan. Les amoureux de Yugi devraient, eux, le trouver Hyper charismatique et cool mais bon vous commencez à cerner mon avis sur ce manga.... Le manga en lui même est de bonne qualité comme on en a l'habitude et il y a toujours de quoi faire pour les dessins etc...

Venons en à la conclusion: je ne considère pas ce manga comme mauvais simplement à cause de son succès et de son public, je trouve que c'est le succès qui a rendu le manga mauvais. Pour preuve, j'ai apprécié les premiers volumes (modérément tout de même) mais au fur et à mesure que le manga progressait je me rendais compte qu'il devenait absolument inintéressant. J'ai donc arreté de le lire (assez tôt d'ailleurs). Peut-être est-ce à cause de mon arrêt que j'ai ce jugement et que le niveau s'est relevé par la suite ? Si tel est le cas faites le moi savoir mais je doute que je prendrai cet avis en compte vu le public du manga. En attendant voila ma conclusion: un manga répétitif, lourd pas très beau mais avec un concept ravageur pour les commerciaux, bref collégiens go go go.

A découvrir

Love Hina

Partager cet article

A propos de l'auteur

    9 commentaires

    • Anonyme

      18/03/2007 à 23h01

      Répondre

      et oui s est vrai moi je préféré largement l idée de se petit garçon qui tout mignon tout petit devenait un vrai psycopathe qui éliminé ses énemis sur des jeux mais tout dabord le yugi psycopathe s est transformer en un yugi sur de lui arogant et trop sérieux puis sa a terminer pas des jeux de cartes trop long et inintéréssant donc moi je vous dit lisé les premiers tomes NE LES ACHETEZ PAS ! et contentez vous des premiers tomes !

    • Anonyme

      16/07/2007 à 19h13

      Répondre

      Si seulement... Yugi ne s'était jamais mis à jouer à M&G.


      Si seulement... ce manga n'avait pas autant de succès.


      Si seulement... il pouvait être le seul à avoir été gaché par sa surexploitation et non la quasi totalité des shônen à ralonge.


      J'ai si froid...

    • Anonyme

      19/08/2007 à 16h04

      Répondre

      salut


      je tenez juste a dire que je trouve le redacteur de la critique trés hostile envers le publique de ce manga , en gros c'est des collegiens qui connaissent rien en manga. Ca m'a choqué en effet , j'ai 18 ans , je possede plus de 2000 mangas papier , j'aime diverse série allant de "monster" a "love hina" en passant par des série moins connu comme "rainbow" , "desert punk" "hoshin"en me détournant meme vers des ovni comme "priest"...et pourtant j'ai trouvé ce manga asser sympa (parcontre je hais l'anime en francais).Bref tout ca pour dire que certes le manga n'est pas révolutionnaire avec des dessins plutot moyen ,mais pour tout les fans de jeu de carte (magic the gatering ...) il est tout a fait possible de suivre ce manga avec plus ou moins d'attention !Je tenez a dire que les derniers tome du manga  ( a partir de 32 je crois ) sont trés mauvais , sinon j'ai aprécié tout le reste...


      Pour conclure, je suis asser d'accord sur pas mal de point avec l'auteur de la critique mais meme si on a plus de 12 et un QI qui n'est pas proche des paquerettes ,on peut tout de meme aprécier ce manga ! Voila bonne continuation j'adore votre site 

    • Prospero

      19/08/2007 à 16h15

      Répondre

      C'est surtout un produit très formaté et commercial, en plus d'être franchement laid.

    • Anonyme

      20/08/2007 à 16h01

      Répondre

      je tenez a rajouter que les postes qui déblatent des conneries "c'est nul" , "c'est commercial"...........  ca sert a rien


      Pour preuve , dragon ball ou meme Naruto  sont trés trés commercial aussi et pourtant tout le monde adore .... 

    • Prospero

      20/08/2007 à 17h33

      Répondre

      Non. Tu confonds "avoir du succès" et "être commercial".


      Une oeuvre commerciale est faite pour rapporter le plus d'argent possible, en promouvant facilement, par exemple, des produits dérivés onéreux ; c'est précisément le cas de Y.G.O, comme ce fut le cas auparant de Pokémon et consorts. Dans une oeuvre de ce type, toute volonté de qualité artistique est sacrifiée au profit que l'on peut en espérer. C'est pour ça que le scénario est simpliste, facilement accessible pour ainsi dire à n'importe qui, et les caractéristiques adaptées au marché au lieu de répondre à d'éventuelles idées de l'auteur.


       D'autre part, il est objectivement indéniable qu'en plus d'un dessin maladroit, les thèmes abordés dans ce manga, aussi bien que son intrigue et que les caractères de ses personnages, sont plats, revus partout ailleurs en mieux et à la limite du plagiat. (Que dire, par exemple, de Maye Valentine, copie éhontée de Faye Valentine dans Cowboy Bebop ?)


      Enfin, m'insulter ("conneries" - WTF ? °.°) est d'une impolitesse rare... (Sans compter que tu caricatures allégrement mes dires.)

    • Prospero

      20/08/2007 à 17h36

      Répondre

      Ah oui, "déblatérer", je connais, mais pas "déblater". Comme quoi, on en apprend tous les jours.

    • Anonyme

      21/08/2007 à 02h53

      Répondre

      je tiens juste a dire que tout les manga sont soumis a des test de popularité, ces test ne sont pas la pour faire beau . En effet, les mangaka n'hesitent pas a faire mourir leur personnage (ce qui n'est pas vrai dans la bd francaise), s'il ne plaisent pas au publique . Donc pour ma part tout les mangaka ce soucis de l'aspect commerciale. De plus on ne peut pas dire que Naruto ou meme dragon ball c'est pas commerciale (on ne compte pas les jeux pourris qui sont sortis autour de goku et Co) . Pas plus tard qu'hier en allant chercher mes fournitures scolaires , je ne dit pas quelle fut ma surprise en voyant que les classeurs les plus chér étaient a l'efigie de mon ninja en habit orange préféré. Pour finir je ne t'ai pas insulter , je demande juste un minimum d'explication . On voit partout dans tout les forum de manga des gens dirent des truques du genre " ca c'est nul" sans arguementer.Je ne suis pas un fan fermé qui adule sont manga du moment , je suis ouvert a tout , tant que c'est argumenté....C'est bien le but de ce site je pense , dire pourquoi on a aimé et pourquoi non , et je maintient que dire "c'est nul" n'apporte rien a personne. Et pour finir mon orthographe n'est pas a son fort en ses temps de vacance avancer et je m'en excuse ( quelle feignasse hein ^^!)

    • Prospero

      21/08/2007 à 09h26

      Répondre

      C'est justement le fait que beaucoup de mangas soient soumis aux impératifs du marché qui rend beaucoup plus appréciables ceux qui ne le sont pas ; je pense à des chefs-d'oeuvre comme Berserk ou Evangelion, qui ne furent pas appréciés dès leur sortie. Il y a heureusement pas mal de mangaka qui considèrent encore les ventes et les désirs des lecteurs comme secondaires au regard de la cohérence de l'oeuvre. On ne me fera pas avaler, par exemple, qu'Akira a été écrit d'après des études statistiques de popularité... ^__^ 

    Participer à la discussion

    Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

    Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

    Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

    Rubriques