2/10

Zeitnot

Un manfra sur le jeu d'échecs. Bonne idée, mais mauvaise idée car voilà le genre de titres qu'on aimerait voir banni à jamais de tout catalogue d'éditeur...

Zeitnot
Zeitnot
Zeitnot est avant tout l'histoire de la rébellion adolescente : celle de Tristana, une fille qui a consacré toute sa vie aux études et qui, grâce aux échecs, va découvrir de nouvelles valeurs et apprendre à avoir confiance en elle. Du jour au lendemain, notre héroïne va découvrir que le monde n'est pas forcément tel qu'on lui a toujours enseigné. Elle va comprendre que, grâce aux échecs, elle peut échapper à son conditionnement et choisir son propre chemin.

Un titre sur les échecs, pourquoi pas ? Mais c'est un peu comme All In sur le poker. Une toile de fond originale pour un scénario simple et linéaire... et surtout avec un grand nombre de défauts. L'éditeur veut nous faire croire à un substitut francophone de Hikaru no Go, on en est bien loin à tous les points de vue. Manque de rythme, graphisme figé et largement sous la moyenne, personnages caricaturaux et sans charisme. Le titre semble cumuler toutes les pires tares des plus mauvais shônen nippons. On s'ennuie relativement rapidement à la lecture de Zeitnot dont l'un des seuls points positifs serait de nous apprendre les rudiments du jeu d'échecs, le reste étant médiocre. Difficile de se passionner pour les aventures de Tristana et ses futures confrontations inter-lycéennes. Le scénario ne soulève pas des masses d'enthousiasme et la suite ne paraît pas plus emballante.

Comme dit précédemment, le trait de EckyO ne convainc pas. On reste dubiatatif sur l'impression que le dessinateur a voulu donner au manga. Si le but recherché était de rendre une copie aussi immobile que celle d'une partie d'échecs, c'est plutôt réussi. Sinon... Le chara design stylise un peu les tenues des personnages mais il manque de rigueur et d'originalité.

Le manfra peine à convaincre. Il reste largement en dessous des productions apparus jusqu'à maintenant chez Shogun. Seuls les amateurs d'échecs pourront y trouver leur compte même si le chemin pris pour partager leur passion semble long et tortueux...

Partager cet article
A voir

Clover

A propos de l'auteur

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques