7.5/10

Zettai Karen Children T.4


Humpf les couvertures...
Deux histoires complètes composent ce quatrième opus de Zettai Karen Children. La première met en scène un traître dans une autre branche et Minamoto va être appelé en renfort afin de tenter de le démasquer. Il ne comptera pas sur l'aide des filles mais sur celle d'autres espers de la branche en question et en particulier, le charismatique Sakaki.

La seconde fera resurgir le personnage de Kyôsuke Hyôbu. Ce dernier va envoyer par la poste une photo floue à Minamoto. En la voyant, ce dernier va plonger dans un monde de rêve un peu particulier. Complètement impuissantes, les trois petites vont avoir beaucoup de mal à l'en sortir. Ce sera d'ailleurs les larmes de Kaoru qui feront plier Hyôbu puisque ce dernier lui donnera un indice (une deuxième photo en fait) pour pouvoir entrer dans le rêve et essayer d'en tirer Minamoto.

Encore de l'action à fond pour les ballons pour Zettai Karen Children puisqu'on a pas le temps de s'ennuyer à la lecture de ce tome. Même si la première histoire n'est pas plus intéressante que ça, elle a le mérite d'introduire de nouveaux personnages et d'étendre un peu l'univers de la série. La deuxième histoire est beaucoup plus intéressante dans la mesure où le rêve reprend le morceau de futur de la prédiction à laquelle on avait eu droit il y a quelques temps. Malheureusement, le programme se répète indéfiniment et on n'a pas vraiment de réponse au final.

L'arrivée de l'équipe américaine en fin de tome promet un cinquième volume explosif. Takashi Shiina réussit à maintenir du haut niveau tout en élargissant les possibilités de ses personnages. Beaucoup de questions restent en suspend et je ne crois pas que l'on aura les réponses pour l'instant (que Hyôbu laisse la fille aux photos dormir pendant 5 ans me met un peu la puce à l'oreille).

Au final, Zettai Karen Children devient de plus en plus indispensable en ce qui concerne mes lectures shônen. Bien menée du point de vue du scénario, dessinée de manière un peu surannée, la série continue son petit bonhomme de chemin et commence à se démarquer de toute la batterie de titres du genre. Je le répèterais jamais assez mais entre ça et Ratman (c'est un peu mon chouchou), Kana a vraiment fait une bonne pioche dans ses dernières licences.

A découvrir

Captain Tsubasa T.14

Partager cet article
A voir

Neuro T.20

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques