6/10

Zombie Powder T.1


Le titre prend beaucoup de place.
Désirant l'élixir diabolique qui ramène les morts à la vie et rend immortel, le « Powder Hunter » Gamma Akutabi cherche sans relâche les Rings of the Dead, les anneaux des morts. Criminel de classe S-0, également surnommé le « shinigami au bras noir », il se bat au péril de sa vie dans de vastes plaines de poussière et de sang. John Elwood Shepherd, 13 ans, vit seul avec Sheryl, sa soeur aînée malade. Mais un gang le force à travailler pour lui en tant que pickpocket. Un jour, il vole le portefeuille d'un homme à l'apparence étrange portant une immense épée et une armure noire sur son bras droit... il s'agit du fameux Gamma Akutabi. Lorsque sa sœur se fait tuer, Elwood décide de se mettre, lui aussi, en quête de la zombie powder. Les deux compagnons se mettent donc en route pour le meilleur et pour le pire...

Le trait vous dit quelque chose ? Humm... Eh bien figurez-vous qu'à moi aussi ! C'est d'ailleurs normal puisqu'il s'agit du premier manga réalisé par l'auteur d'une série au succès qui n'est plus à démontrer... Bleach (promis, je vais essayer de pas comparer les deux). Si vous ne me croyez toujours pas, prenez vos premiers volumes de Bleach et comparer le dessin avec celui de Zombie Powder... TADAM ! Tonkam mise donc sur une oeuvre de jeunesse avec ce nouveau titre qui, je dois l'avouer, ne m'a pas interpellé plus que ça. L'histoire est assez simple : Gamma cherche les anneaux qui lui permettront d'accéder à la fameuse poudre. Jusque là, rien de très compliqué. C'est l'arrivée d'Elwood dans sa vie qui chamboule un peu tout ça puisque comparé à Gamma, ce dernier ne vaut pas grand chose. Il n'est pas particulièrement doué pour le moment, ni spécialement intelligent, bref, il est tout ce qu'il y a de plus banal et c'est peut-être pour ça que le duo fonctionne. D'un côté Gamma est quasi invincible et possède tout pour lui et de l'autre côté, Elwood est assez naze et va devoir se faire accepter. Un troisième larron assez énigmatique vient les rejoindre en fin de tome mais pour le moment, on a pas énormément d'informations sur lui donc... mystère ! On reconnaît assez le style de Kubo dans les combats, en particulier dans leur mise en scène toujours très travaillée (il jouait déjà plutôt bien avec les poses à l'époque). On remarque aussi que, déjà à l'époque, la plupart des cases est dénuée d'arrière plan, ce qui donne cette impression de vide que l'auteur utilise pour installer ses ambiances. Le vrai problème de Zombie Powder, c'est que ça manque cruellement d'originalité. Les clichés du genre sont réunis et, que ce soit au niveau des alliés ou des ennemis, on reste dans quelque chose de très classique. 

Au final, ça se lit d'une traite mais on n'a pas une envie furieuse de lire la suite, la faute à des personnages pas forcément très accrocheurs (même s'ils fonctionnent bien ensemble) et un déroulement des événements trop linéaire et prévisible. Bon après, on sent que c'est un volume d'introduction donc rien ne dit que ça ne va pas s'améliorer ensuite !

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques