7/10

Le Zoom de la semaine : Big Order - Contrôle surprise

Sakae Esuno, l'auteur du très apprécié Mirai Nikki, revient très rapidement en France avec sa nouvelle série, Big Order. L'auteur se lance dans un titre dont la composante fantastique est encore plus importante mais où les personnages sont toujours aussi barrés !

Eiji Hoshimiya est un Order : un être dont le vœu le plus cher s'est un jour mué en pouvoir surnaturel. Dix ans avant le début de notre histoire, Eiji a souhaité… la fin du monde ! La planète a alors subi un cataclysme gigantesque. Aujourd'hui lycéen, Eiji s'est juré de ne plus jamais recourir à son pouvoir, mais il attise bien des convoitises. Celles des autres Orders, notamment. Car d'autres personnes ont vu leur souhait se transformer en un pouvoir unique et entendent bien en faire l'instrument d'une domination planétaire.

"Je voudrais déjà être roi." - Maîtriser, c'est gagné. 



L'un des atouts majeurs de Big Order, c'est Eiji. Non pas que le personnage soit particulièrement original (il reste un jeune garçon basique dont le seul souhait est de sauver sa soeur) mais son pouvoir, Bind Domination, lui confère un statut particulier. Sans trop en dire, il lui permet de contrôler tout ce qui se trouve dans un périmètre qu'il aura défini au préalable. Sa force et son champ d'action sont tellement gigantesques qu'on apprend même qu'ils ont été restreints de manière drastique par celui qui lui a conféré son pouvoir...

Dès le départ, on nous présente un personnage invincible dont la seule faiblesse est d'avoir une soeur encore en vie... Manque de pot pour sa détractrice principale, Rin, qu'elle estime responsable de la mort de ses parents. Son pouvoir à elle ? Elle est immortelle ! L'auteur joue donc habilement avec cette relation assez étonnante entre le contrôleur intouchable et la contrôlée immortelle et acharnée (la jeune fille n'hésite pas à tenter tout et n'importe quoi pour l'envoyer ad patres).

L'intervention d'un groupe plus importants d'Orders (le Groupe des Dix) va changer la donne puisqu'Eiji va se retrouver embarqué malgré lui dans un plan qui le dépasse un peu. Son pouvoir n'a aucune faiblesse et fait de lui un personnage très dangereux mais aussi très utile pour peu que l'on sache comment l'utiliser. Il s'avère que celui qui semble être le leader du Groupe des Dix est un fin stratège...

Des personnages charismatiques et fantasques, la marque de fabrique d'un manga "Made in Esuno". 



Un peu comme dans Mirai Nikki, la précédente série de l'auteur (disponible chez Sakka), ce qui fait la force du titre, ce sont ses personnages. En fait, soit on aime, soit on déteste cette impression bizarre que l'on a en voyant évoluer les personnages d'Esuno.

Si je ne devais utiliser qu'un mot pour définir les nombreux personnages montrés jusqu'ici, ce serait "diversité". Même si Eiji est assez basique (en termes de background), ses capacités de réflexion en font un héros de premier ordre. Il n'oublie jamais quel est son objectif principal (sauver sa soeur) et fait tout pour rester en vie avant d'y parvenir. Rin n'est pas mal non plus dans son genre.

Si vous trouviez Yuno (la psychopathe dans Mirai Nikki) complètement à l'ouest, celle-là en tient une couche aussi. Elle non plus ne perd jamais de vue son but puisqu'à la moindre opportunité (aussi minime soit-elle), elle se lance dans une tentative d'assassinat de celui qu'elle doit servir. Elle n'hésite pas non plus à faire des alliances avec des ennemis, comploter dans le dos d'Eiji... Bref, une vraie bombe à retardement. La cerise sur le gâteau ? C'est une Order immortelle ! 

Pour ceux qui s'attendent à une redif' de Mirai Nikki, les personnages du Groupe des Dix semblent tous très différents les uns des autres. Ils n'ont pas grand chose à voir avec les possesseurs de journaux de la précédente série et même si on n'a pas encore vu grand-chose les concernant, on a pu apprécier certaines de leurs qualités. Alors que certains sont loyaux, d'autres sont traîtres et certains... assez dérangés ! 

En conclusion : des débuts assez barrés. 

Pour le moment, on ne sait pas encore grand chose sur les intentions du Groupe des Dix et on a encore un peu de mal à voir où Sakae Esuno veut nous emmener (c'est un peu flou comme dirait l'autre). Cependant, ceux qui ont apprécié Mirai Nikki apprécieront l'ambiance et la folie qui se dégage du titre. On attend donc de voir ce que la série va donner par la suite ! 

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques