5/10

Le Zoom de la semaine - Fate/Zero

Après l’exceptionnel Samidare et le très bon Spice & Wolf, la nouvelle licence des éditions Ototo est un titre qui jouit déjà d’une aura assez grande en France. Ce nouveau titre, Issu de la saga Fate (le manga Fate/Stay Night est en cours de parution chez Pika et la série animée chez Kaze), vaut-il la peine d'être lu ?


Saber.
Il y a de cela deux cents ans, trois familles ont décidé d'unir leurs pouvoirs pour atteindre l' « autre côté du monde ». Les Einzbern, Les Makiri et les Tôsaka. Ils unissent leurs forces et leurs connaissances secrètes pour recréer le Saint Graal et fabriquer le « Récipient ultime ». Cependant ce calice ne peut réaliser le vœu que d'un seul être humain. La collaboration entre les magiciens se transforme alors en conflit violent et sanglant. Après trois défaites consécutives dans sa conquête du Saint Graal, la famille Einzbern est bien décidée à vaincre cette ultime bataille. Elle engage le redoutable Emiya Kiritsugu, plus connu sous le nom de Tueur de Mages, et lui confie une relique qui lui permettra  d'invoquer le plus puissant des Servants parmi les Esprits héroïques : Saber. Sept Maîtres, sept Servants, la guerre commence…

Autant le dire tout de suite, la série démarre de manière assez lente… Bon ok, de manière excessivement lente. Les auteurs ont choisi de bien remettre à plat toute l'histoire pour que les nouveaux venus ne soient pas dépaysés. Cette volonté se traduit par une masse de texte indigeste car, pour ma part, j'ai été incapable de lire le volume d'une traite (et pourtant, je suis un gros lecteur). Là où on voyait le travail d'adaptation d'exception de Keito Koume sur le light novel Spice & Wolf, il semble que Shinjirô (le dessinateur de cette série n'est autre que celui de Taboo Tattoo, disponible chez Doki-Doki) se laisse à la facilité en retranscrivant les dialogues leur intégralité. Une chose est sûre, graphiquement, il se fait plaisir avec de très belles planches (et même une en couleur) grâce à un style agréable et épuré (il n'y a pas énormément d'éléments superflus dans les décors ou même sur les personnages). Il faut cependant avouer que le surplus de texte casse le rythme du volume. Point de combats, point de scène d'action, le lecteur devra se contenter d'explications, de notes sur les forces en présence et du background détaillé de l'univers de la saga Fate.  

Au final, les fans de la série ne seront pas dépaysés puisqu'ils retrouveront les personnages qu'ils connaissent déjà mais resteront peut-être sur leur faim à l'issue de ce premier volume puisqu'il ne s'y passe pas grand chose. Ce manque de rythme total rebutera peut-être les nouveaux venus qui n'ont jamais entendu parler des combats impressionnants de la série animée. Un départ plutôt mou donc mais on se dit que le tout va rebondir (surtout quand on connaît la saga). Si vous voulez découvrir la saga, n'hésitez pas à jeter un oeil au dossier (en trois parties) de chez Anime-Kun qui est plutôt bien foutu (et dispo ici). 

Si vous voulez vous faire votre propre avis, n'hésitez pas à consulter la preview proposée par Ototo via le lien suivant. 

A découvrir

Test

Partager cet article

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques