8.5/10

Le zoom de la semaine : Space Brothers - La tête dans les étoiles

Difficile de retenir son excitation lorsque l’un des seinen les plus attendus de l’année débarque en France. Pika avait déjà su lancer L’Attaque des Titans avec brio (et un dossier de presse plutôt étonnant dans son genre) et ils se font à nouveau plaisir en nous proposant une carte du ciel à l’occasion de la sortie de Space Brothers. « Houston, j’aperçois une excellente série approche, à vous ! »

"Hibito est une star au Japon. Il est le premier japonais à avoir été sélectionné pour une mission lunaire et aussi un des plus jeunes astronautes de l'histoire. Mutta, son grand frère, observe l'ascension de son cadet avec fierté et tendresse, mais aussi avec une pointe d'envie. Lui aussi rêvait de devenir astronaute lorsqu'il était gamin ! Mais le voilà au chômage, après avoir donné un coup de boule à un supérieur qui s'était moqué de Hibito… N'ayant plus rien à perdre Mutta décide alors de prendre son destin en main et de tout donner pour réaliser son rêve d'enfant ! Pousser par Hibito, il se lance dans le marathon des examens de sélection des candidats à la prestigieuse JAXA, la NASA japonaise. Parmi tous les candidats, le style « Mutta » ne passe pas inaperçu. Ce grand dégingandé aux cheveux frisés est un original malgré lui, qui est capable de chercher pendant une heure à resserrer discrètement la vis de sa chaise alors qu'il est en plein entretien de candidature. Le chemin est long et périlleux mais Mutta est bien décidé à suivre les traces de Hibito et surtout, à le dépasser pour redevenir le grand frère modèle qu'il a toujours voulu être !"

Ground control to Major To— Major Mutta. 


L'un a déjà tout prouvé...
L'introduction est diablement efficace. L'auteur nous liste des événements qui ont marqué le Japon (et parfois même le monde) tout en faisant le parallèle avec la vie des deux frères. Qu'est-ce que l'on remarque ? Plutôt que de suivre le flot, ils se baladent dans la nature environnante et se prennent à explorer la nature tout en observant les étoiles. La structure le montre de manière évidente : ces deux là auront un destin hors du commun. Seul bémol, l'un des deux y aura accès plus rapidement que l'autre.

Après ces quelques planches d'introduction, on se rend vite compte qu'Hibito est sur la Lune (presque littéralement). Ce dernier est astronaute, travaille pour la NASA et se prépare pour l'une de ses premières missions. Mutta, héros (un peu malgré lui) de cette histoire, se trouve entre deux petits boulots. Son côté trainard et procrastinateur aura réussi à prendre le dessus sur sa passion et l'enthousiasme dont il faisait preuve jadis. Avec une vie en dents de scie où tout n'a pas vraiment tourné comme il le désirait, impossible de ne pas se prendre de sympathie pour ce jeune japonais à la coupe afro. 

La vie tient parfois à un simple déclic et la flamme sera ravivée chez Mutta grâce à un simple email lui annonçant la sélection d'un nouvel astronaute au Japon, ce qui lui permettrait de rejoindre rapidement son frère. Ce dernier n'y croit qu'à moitié (c'est d'ailleurs ce qui permet bon nombre de ressorts comiques qui font ressortir son côté pantouflard) mais son rêve d'enfant lui donne de quoi s'accrocher et ne rien lâcher. Comme quoi, la nostalgie peut avoir du bon.

Un ticket pour l'espace ? 

Space Brothers pose une question intéressante via le personnage de Mutta : Comment faire pour rattraper le temps perdu ? Les rêves d'enfant, c'est peut-être bien le temps de l'enfance mais est-ce qu'une fois devenu adulte, ils sont toujours réalisables ? En se présentant à l'examen de la JAXA (équivalent japonais de la NASA), Mutta se rend compte de toutes ces journées gaspillées ainsi que de tout son retard en termes de connaissances et même au niveau physique. Il va devoir bûcher comme un forcené pour obtenir un niveau satisfaisant et son caractère défaitiste ne vient pas vraiment l'aider…

Vient ensuite le problème posé par son frère. Alors qu'Hibito a tout réussi du premier coup, Mutta se retrouve un peu dans l'ombre et a du mal à tenir la comparaison. L'ainé se retrouve à chasser le cadet, un peu paradoxal comme situation, non ? Une fois de plus, dans les manga, comme dans la réalité, les choses ne se passent pas toujours comme on voudrait qu'elles se passent mais ce que l'auteur cherche à nous montrer, c'est qu'il y a toujours une possibilité de faire mieux. 

There's a starman… waiting in the sky !


L'autre a encore tout à prouver.
Le trait de Chûya Koyama vous rappellera sans aucun doute celui d'Harold Sakuichi (Beck, Seven Shakespeares). Le style des personnages en particulier est vraiment similaire et j'ai du mal à ne pas voir en Mutta, une version un peu plus âgée de ce bon veux Chiba, compère de Koyuki et Ryusuke dans Beck. Le découpage donne aussi un très bon rythme à l'histoire et on prend un réel plaisir à suivre les déboires mais aussi les succès de Mutta alors qu'il se démène pour atteindre enfin son but.

Avec le récent développement de son catalogue seinen, Pika fait de nombreux heureux parmi les fans du genre. Comme Laure Peduzzi (Responsable Presse Pika) me l'avait dit lors de notre entretien spécial Japan Expo, l'éditeur cherche maintenant à garder ses plus anciens lecteurs, ceux qui ont grandi et qui cherchent des lectures un peu plus enrichissantes que ce qui se fait en shônen. Avec Billy Bat, L'Attaque des titans et maintenant Space Brothers, Pika dispose d'une sainte trinité seinen à faire pâlir d'envie de nombreux autres éditeurs.

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

1 commentaires

  • cubik

    15/11/2013 à 12h03

    Répondre

    c'est vrai que j'ai lu le premier, et j'ai été agreablement surpris, je n'en attendais pas tantc'est très chouette

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques