Si le père Noël n'aime pas les manga, Krinein adore ça !

Je vous avais donné rendez-vous en 2014 pour un nouvel article de Noël et le voilà enfin. J'ai repris exactement la même structure non pas par fainéantise (bon j'avoue, il y en a un peu quand même...) mais tout simplement car il y a certaines choses qui n'ont pas besoin de changer. Alors, quels nouveaux incontournables ? Quelles nouvelles séries à se mettre sous la dent?

Les indétronables.

Il y a des manga et des personnages que l'on présente plus car tout le monde les connaît. C'est le cas de Luffy et sa bande de pirates dans One Piece (72 volumes, Glénat) qui a atteint cette année son soixante-douzième tome en France (ça commence à faire beaucoup !).

Autre série fleuve qu'il est difficile de rater : Ippo (La quatrième saison vient de débuter chez Kurokawa) et son boxeur au grand coeur qui enflamme les rings japonais. Avec une division en saisons bien pensée, difficile de passer à côté. 

Les oeuvres d'Urasawa sont nombreuses et toutes riches en mystère mais celle qui procure toujours autant de frisson (même avec les années), c'est Monster (9 tomes doubles pour l'édition de luxe chez Kana). Le titre est assurément l'un des seinen les plus réussis de notre époque. La réédition de 20th Century Boys en édition double chez Panini est aussi une belle occasion de découvrir la série pour les nouveaux lecteurs. 


Je profite aussi de la sortie de la réédition de la première saison cette année pour faire entre Jojo's Bizarre Adventure dans les indétronables (je me demande d'ailleurs pourquoi il n'y était pas encore). Avec maintenant 4 saisons sur 8 complètement éditées en France (soit plus de 50 tomes), une en cours et deux de plus qui devraient arriver l'année prochaine, il n'y a plus aucune raison de ne pas se laisser tenter.

L'oublié de l'année, selon moi, n'est autre qu'Hikaru no Go. Alors que Tonkam a commencé à rééditer la série en édition de luxe, il y a eu un gros arrêt (près d'un an) au volume 5 mais on prie tous les jours pour voir le titre reprendre une publication normale l'année prochaine. Les plus impatients pourront toujours se diriger vers la version standard. 

Dans les "vieilleries" qui ont contribué à l'essor du manga en France, on retrouve trois classiques en cours de réédition : Sailor Moon (série originale et histoires courtes publiées chez Pika), Hokuto No Ken (7 tomes de luxe, Kaze) et Dragon Ball (le trente-quatrième et dernier tome de la réédition perfect sortira en janvier 2015 chez Glénat) qui fêtait ses 30 ans au mois de novembre. Au programme, magical girls, gros musclés bourrins et super saiyan à ne plus savoir qu'en faire !

Les plus belles nouveautés de l'année.

Pour chaque éditeur, Krinein a choisi le titre qui avait fait le plus vibrer ses rédacteurs.

 

Chez Pika : En regardant bien, il n'y a pas énormément de nouvelles séries chez Pika cette année. Les plus marquantes resteront sans doutes UQ Holder, Say I Love You ou encore (et c'est celle qu'on a sélectionné), Seven Deadly Sins. L'oeuvre de Nakaba Suzuki donne un joli coup de fouet au shônen en montrant qu'on peut faire du très bon tout en restant dans la classique.

Chez Kurokawa : Aucun doute chez l'éditeur au logo rouge et blanc, malgré la sortie en fin d'année de Red Eyes Sword, c'est bel et bien la nouvelle édition de Pokémon La Grande aventure qui remporte le coeur de la rédaction. Attendu de longue date, le retour du titre a été parfaitement géré par l'éditeur qui a su mettre en avant ses qualités et à le faire décoller dans les ventes, évitant ainsi un deuxième échec !

Chez Glénat : Difficile pour Glénat de faire mieux que Tokyo Ghoul l'année dernière qui avait été une véritable claque mais ce n'est pas pour autant qu'ils ne nous ont rien proposé de bon. Les fans de shôjo ont pu se faire plaisir avec l'arrivée de Kamikaze Kaitou Jeanne ou encore Mikado Boy et les amateurs de shônen ont été servis avec Altaïr et Cagaster tandis que les lecteurs plus adultes pouvaient découvrir Moyasimon et La Tour fantôme (nouveaux seinen de l'éditeur) mais aussi Minimum (premier titre de la collection Erotic de l'éditeur). Le vainqueur... Altaïr, pour son univers exotique et sa richesse graphique mais aussi son histoire plus complexe qu'au premier abord.  

Chez Ki-oon : Comme d'habitude chez Ki-oon, le choix était difficile. Alors que j'avais réussi à réduire mon choix aux trois titres que sont Coffee Time, Animal Kingdom et Ad Astra, c'est sur le premier que s'est porté mon choix. Vous en découvrirez d'ailleurs la critique cette semaine sur Krinein (donc je ne vous en dis pas plus) !


Chez Kana : Les nouvelles séries ne se bousculaient pas non plus chez Kana cette année, l'éditeur tentant surement de finir ses séries en cours (ce qui est tout à son honneur). Mon choix final s'est fait entre Bullet Armors, Mon Histoire et Witchcraft Works mais je dois avouer que je n'ai eu aucun mal à sélectionner Mon Histoire. Ce titre tout simplement génial est un véritable must have tant l'équilibre est bon entre le sentiment et l'humour, chose pas facile à trouver dans un shôjo.

Chez Doki-Doki : C'est la série de FreezingFreezing Zero qui mérite la tête. Alors que la série originale démarrait de manière assez poussive, les auteurs ont réussi à utiliser leur expérience pour proposer un titre qui fonctionne dès le début et qui ne joue pas tant que ça sur le fanservice

Chez Kaze : Mon petit chouchou de cette année n'est autre que Gokusen. L'éditeur a rendu possible un rêve de gosse (j'ai vu la série animée alors que je n'étais encore qu'un ado !) avec l'arrivée de ce titre dans un format plus grand qu'à l'accoutumée qui nous permet de l'apprécier à sa juste valeur !

Chez Komikku : Avec de plus en plus de sorties, komikku commence à avoir un catalogue assez conséquent et plutôt varié et qui alterne entre le très bon et le plus discutable. Si vous suivez un peu les articles liés à cet éditeur, vous vous doutez un peu de mon choix puisqu'il s'agit du Chef de Nobunaga, un titre qui sait allier avec brio la modernité et le old school.


Chez Akata : Akata devenu éditeur indépendant nous a permis d'obtenir un grand nombre d'excellent titres dans des genres très différents. Leur plus grande réussite est, selon moi, la catégorie WTF. Vous l'aurez compris, mon gros coup de coeur chez eux n'est autre que Magical Girl of the End, petite perle du n'importe quoi qu'il serait vraiment dommage de ne pas laisser passer... entre le plus de mains possibles !

Chez Delcourt : Pour la première année, il faut faire la différence entre Akata et Delcourt mais je crois que le titre que j'ai sélectionné est un titre qui avait été choisi par Akata alors qu'ils travaillaient encore pour l'éditeur. Il s'agit bien évidemment de J. Boyseinen qui se déroule en milieu mafieux. Avec son histoire prenante et son personnage principal énigmatique, cette petite série en six tomes ne manquera pas de vous intriguer.

Chez Black Box : Le retour de la joyeuse bandes de Kimengumi l'emporte chez Black Box qui en fait une de ses séries phares, pour le plus grand plaisir des fans qui avaient cru la licence perdue. Cerise sur le gâteau, l'éditeur nous réserve le retour de Gô Nagai pour l'année prochaine !

Chez Sakka : Le délire d'Atsushi Kaneka l'emporte chez Sakka cette année puisque c'est Wet Moon qui a la palme. Ce petit bijou a tous les ingrédients du parfait film noir (poursuite, complots, femme fatale...) et saura plaire aux amateurs de seinen les plus exigeants. 


Chez Ototo : Malgré l'arrivée du premier arc de Sword Art Online chez Ototo (dont la critique ne devrait plus tarder), c'est bel et bien Fate/Zero qui a su conquérir mon coeur cette année. La série est beaucoup plus sombre que je ne l'avais imaginée (merci Caster) et après un premier tome verbeux, réussit à bien équilibrer dialogues et action, le tout servi par des graphismes somptueux. 

Chez Tonkam : Sachant que j'ai passé Jojo en indétronable, le choix n'était pas très difficile chez Tonkam vu le nombre de titres anecdotiques qu'ils ont sortis cette année. Food Wars fait cependant exception et propose un shônen dynamique, intéressant et superbement dessiné, assez pour vous mettre l'eau à la bouche en quelques pages. 

Des livres plutôt que des manga. 


L'anthologie du Franponais (Komikku) : Les éditions Komikku ont réédité l'an dernier cet ouvrage qui nous faisait découvrir les plus belles perles du fraponais (sorte de mixture de mots français et japonais). Enrichi avec une édition de meilleure qualité et du contenu inédit, le titre reste un véritable ovni culturel qui intéressera cette année encore les lecteurs ferrus de Japon... mais aussi de France ! 

Le Perroquet de l'empereur (Nobi Nobi) : Ouvrage de qualité que ce soit au niveau de la finition ou des dessins, ce récit vous permet un petit voyage au Japon dont vous nous direz des nouvelles. Pour en savoir un peu plus, n'hésitez pas à lire notre interview de Chiaki Miyamoto, illustratrice de l'ouvrage.

Isan Manga est un petit éditeur qui fait du manga luxueux et c'est le cas de le dire. Reliure cartonnée, marque page en tissu, grand format et papier de qualité sont au rendez-vous. Après Kamen Rider l'an dernier, n'hésitez pas à vous procurer Kurenai Sanshiro (alias Judo Boy) ou encore La Nouvelle île au trésor qui sont de vraies petites perles du manga ! 

Voilà, vous avez de quoi faire ! Sur ce... On se donne rendez-vous en 2015 !

A propos de l'auteur

Un peu fou mais passionné de manga depuis ma plus tendre enfance, je n'hésite pas à tester tout et n'importe quoi (surtout n'importe quoi en fait...).

0 commentaires

Participer à la discussion

Nous nous réservons le droit de ne pas publier les commentaires qui ne nous semblent pas appropriés (netiquette, loi, point godwin, imbécillité profonde, etc.). Et ne venez pas crier à la dictature !

Vous allez commenter en tant qu'invité-e :

Chez Krinein Manga et animes, c'est la culture japonaise qui est mise à l'honneur grâce à des critiques de shonen, shojo et autres termes bien connus des vrais fans. Toi même tu sais.

Rubriques